•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le Canada facilite la venue au pays des Libanais touchés par l'explosion de Beyrouth

Des bénévoles nettoient une rue d’un quartier de Beyrouth.

Le gouvernement du Canada fournit la liste des divers quartiers touchés par l'explosion de Beyrouth sur son site Internet.

Photo : Getty Images / PATRICK BAZ

La Presse canadienne

Un mois après la tragédie de Beyrouth, le Canada annonce qu'il facilitera la venue des Libanais touchés par l'explosion afin qu'ils puissent rejoindre leurs proches au pays.

Immigration, Réfugiés et Citoyenneté Canada (IRCC) a fait savoir, par un avis publié sur son site web, qu'il traitera en priorité des demandes de visa présentées par les membres de la famille immédiate des citoyens canadiens et des résidents permanents du Canada.

Par membres de la famille immédiate, IRCC entend : les conjoints, les conjoints de fait, les enfants à charge, les parents ou les beaux-parents.

Pour que leur demande soit traitée en priorité, ils devront avoir été personnellement touchés par l'explosion, précise le ministère. Il fournit la liste des quartiers touchés sur son site web.

De plus, ils ne doivent présenter aucun symptôme de COVID-19 (fièvre, toux, difficulté à respirer) et se conformer aux règles de quarantaine obligatoire, soit un isolement complet de 14 jours.

Le gouvernement fédéral fera également en sorte que les citoyens canadiens et les résidents permanents du Canada puissent rentrer au pays plus rapidement et plus facilement.

Il promet de traiter en priorité les documents de voyage des citoyens canadiens et des résidents permanents du Canada qui se trouvent au Liban, et compte renoncer à certains frais de traitement afin de faciliter le retour au pays.

Les citoyens libanais qui sont au Canada et dans l'incapacité de rentrer chez eux à cause de l'explosion peuvent présenter une demande de prolongation ou de renouvellement de leur séjour à titre de résidents temporaires du Canada. L'IRCC renoncera aux frais afférents.

Les demandes de résidence permanente de citoyens libanais, de leur côté, sont traitées de la même façon que toutes les autres demandes, ajoute l'IRCC.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !