•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

COVID-19 : niveau d'alerte « important » à la veille de la fête du Travail

Portrait de Christian Dubé montrant un panneau de l'évolution des cas de COVID-19.

Le reportage de Carla Oliveira

Photo : Radio-Canada

Maud Cucchi

Craignant une hausse des contaminations pendant la fête du Travail, congé propice aux rassemblements, le premier ministre François Legault et le ministre de la Santé du Québec Christian Dubé implorent les Québécois de rester prudents.

En points de presse, vendredi après-midi, tous deux ont multiplié les mises en garde concernant les rassemblements festifs, familiaux et amicaux, terreau idéal pour accroître la diffusion du virus.

Le Québec comptait vendredi 184 nouveaux cas confirmés de coronavirus. Ça fait deux jours qu’on est au-dessus de 180 cas, c’est un niveau d’alerte que je trouve important, a insisté le ministre Christian Dubé.

Parmi les derniers cas recensés et publiés vendredi, 14 d'entre eux sont liés à un regroupement de 17 personnes pendant un repas entre amis à Laval; un exemple que les pouvoirs publics redoutent de voir se reproduire lors du long congé.

En visite à Sorel-Tracy, M. Legault a toutefois tenté d'éviter la stigmatisation, préférant un ton plus compréhensif pour inciter la population à respecter les gestes barrières.

Je sais qu’il y en a qui sont fatigués des mesures, ça fait six mois, mais c’est important qu’il y ait le moins de propagation possible.

Une citation de :François Legault, premier ministre du Québec

Il ne faut surtout pas relâcher, a-t-il déclaré, en demandant aux Québécois de continuer de porter le masque et de garder leurs distances. Bien qu'il n'envisage pas de reconfiner tout le Québec, M. Legault se dit disposé à plus de sévérité à l'encontre des récalcitrants qui participeraient à des rassemblements illégaux de plus de 10 personnes.

Québec exige également l'annulation des fêtes d'initiation traditionnellement prévues dans les écoles et les universités à la rentrée, jugées dangereuses cette année en raison de la propagation virale.

Quant à la stabilité des hospitalisations nonobstant la hausse des contaminations, il s'agit d'une fausse bonne nouvelle, a prévenu le ministre Dubé, qui a cité l'exemple des États-Unis où les contaminations ont fini par se répercuter sur le nombre de patients gravement malades.

Liste des écoles contaminées

Le ministre de la Santé a également évoqué la publication d'une liste recensant une vingtaine d'écoles qui ont connu, depuis leur réouverture, des cas de contamination à la COVID-19 au sein de leur personnel ou de leurs classes d'élèves.

Cette liste, publiée en fin de journée, en contient finalement deux fois plus.

COVID-19         : ce qu'il faut savoir

Ces derniers jours, Québec multiplie les outils de vigilance publique. Après avoir annoncé la publication hebdomadaire des taux de reproduction de la COVID-19, Christian Dubé a confirmé qu'il proposera, dans les prochains jours, un système d'alerte sur le modèle de celui des feux de forêt.

Par ailleurs, le gouvernement étudie plusieurs scénarios pour rattraper le retard des chirurgies causé par la pandémie; ceux-ci incluent des partenariats avec des cliniques privées ainsi que la prolongation des heures d'opération des blocs chirurgicaux.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !