•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Laurentia : Ottawa protège ses intérêts « politiques », selon Labeaume

Projet d'extension du terminal de conteneurs, dans la baie de Beauport.

Projet d'extension du terminal de conteneurs dans la baie de Beauport

Photo : Administration portuaire de Québec

À quelques heures d’un point de presse conjoint avec le président du Conseil du Trésor, Jean-Yves Duclos, Régis Labeaume augmente la pression dans le dossier Laurentia. Selon lui, le gouvernement fédéral boude le projet d’agrandissement du port de Québec pour des raisons politiques.

Bravo champions!, a lancé Régis Labeaume aux députés québécois du gouvernement Trudeau, vendredi matin.

Dans une longue publication sur son compte Facebook, le maire de Québec se vide le cœur au sujet du projet Laurentia, qui tarde à obtenir le feu vert de l’Agence d’évaluation d’impact du Canada.

Selon lui, le port de Québec, qui souhaite construire un terminal de manutention de conteneurs à la baie de Beauport, est freiné dans ses ambitions par une « dynamique de deux poids, deux mesures avec Montréal ».

Régis Labeaume accuse le gouvernement canadien de favoriser le projet d’agrandissement du port de Montréal, dans le secteur Contrecoeur.

Le fédéral lève le nez sur Laurentia pour des raisons essentiellement géographiques et politiques.

Régis Labeaume, maire de Québec

Le port de Montréal tente par tous les moyens de tuer ce projet, ajoute le maire Labeaume. Le problème est que ni Montréal ni Contrecœur n’a la profondeur d’eau nécessaire à l’accueil des bateaux transportant des conteneurs dont la grosseur augmente exponentiellement d’une année à l’autre.

Garneau et Duclos écorchés

Régis Labeaume n’hésite pas écorcher au passage le ministre canadien des Transports.

Marc Garneau est allé donner sa bénédiction au projet de Contrecœur au détriment de Québec. Faut vraiment le faire! Choisir que le pays qu’il représente perde au change, écrit-il.

Le maire Labeaume interpelle de nouveau Jean-Yves Duclos.

Il incombe maintenant à notre député de la circonscription de Québec, et puissant président du Conseil du Trésor, Jean-Yves Duclos, de jeter les gants et de se battre pour sa ville.

Régis Labeaume, maire de Québec

Mardi, le maire Labeaume avait accusé M. Duclos de demeurer les bras croisés dans ce dossier.

Régis Labeaume termine sa charge avec un appel à l’action.

M. Duclos, le puck est sur votre palette et on s’attend de vous que vous le mettiez dans le filet. Go Nordiques Go!!!

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !