•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Hausse phénoménale des ventes de maisons à Québec

Bon nombre d'acheteurs ont le capital nécessaire pour se procurer des maisons luxueuses.

Photo d'une maison contemporaine à deux étages, beaucoup de fenêtres et une grande aire de vie à l'extérieur.

Cette luxueuse propriété de l'arrondissement Sainte-Foy-Sillery a été vendu récemment.

Photo : Groupe Martin Dostie, Sotheby’s Realty

La COVID-19 joue peut-être les trouble-fêtes dans les bars de Québec, mais certainement pas dans l’immobilier.

La hausse spectaculaire des ventes de résidences se poursuit de plus belle dans la grande région de Québec depuis le début du déconfinement, selon les plus récentes données publiées vendredi matin par l’Association professionnelle des courtiers immobiliers du Québec (APCIQ).

Au total, 831 ventes ont été enregistrées en août dernier dans la région métropolitaine de recensement (RMR) de Québec, un bond impressionnant de 62 % par rapport à août 2019. C’est la plus forte croissance parmi les six régions les plus peuplées du Québec.

Les courtiers constatent que les acheteurs recherchent davantage les maisons unifamiliales dans le contexte actuel. La progression des ventes de l'unifamilial est aussi de 62 % en août avec 559 ventes dans la RMR de Québec.

Deux maisons vendues plus de 2 M$

Autre constat, bon nombre d'acheteurs ont le capital nécessaire pour se procurer des maisons luxueuses. Au total, 44 maisons ont été vendues plus de 500 000 $ en août dernier, une hausse de 63 % par rapport à août 2019.

Depuis mai, les affaires sont bonnes comme jamais, admet Martin Dostie, courtier immobilier chez Sotheby's International Realty Canada.

L'équipe de M. Dostie a d'ailleurs vendu deux propriétés luxueuses au cours des dernières semaines : une maison de Fossambault-sur-le-Lac au coût de 3,3 millions de dollars, le 2 juillet dernier, et une autre sur la rue de Bruyères, dans le secteur Sillery, pour 2,35 millions de dollars, le 28 mai dernier.

Photo de l'arrière de la maison, avec un aménagement paysager.

Cette résidence située au lac Saint-Joseph possède un garage triple, une piscine intérieure d'eau salée avec spa, un cinéma maison, 5 chambres, 4 salles de bain ainsi qu'un grand terrain avec une plage privée.

Photo : Groupe Martin Dostie, Sotheby’s Realty

En pleine effervescence

Les courtiers immobiliers constatent d'ailleurs une effervescence dans la vente de maisons depuis mai dernier.

Depuis le début de l’année, sur une base cumulative, les ventes dans la RMR de Québec sont en hausse de 19 % par rapport à la même période en 2019. Le marché de Québec est sur une lancée que la crise sanitaire n’a aucunement freinée, bien au contraire, souligne Julie Saucier, présidente et chef de la direction de l’APCIQ.

La combinaison de facteurs déjà favorables à la reprise du marché immobilier de Québec et l’effet finalement positif de la crise sanitaire sur l’immobilier résidentiel et sur l’épargne de nombreux ménages dans la région intensifient l’engouement pour la propriété résidentielle, de plus en plus associée à une valeur refuge et à un bien essentiel.

Julie Saucier, présidente et chef de la direction de l’APCIQ

Québec a la cote

Avec 535 transactions - une hausse de 65 % par rapport à août 2019 -, la ville de Québec a la cote plus que jamais auprès des acheteurs. La couronne nord se démarque aussi avec 122 ventes en août, environ le double de transactions en comparant avec l’an dernier.

Bien que notable, la progression est plus modérée sur la Rive-Sud avec 174 ventes, une hausse de 37 %.

Le prix médian des unifamiliales a enregistré une augmentation de 6 % par rapport à août 2019, pour ainsi s’établir à 275 000 $.

Les condos n’ont pas dit leur dernier mot

Bien que moins populaires que les maisons au niveau des transactions, les copropriétés ont enregistré une hausse des ventes de 52 % par rapport à août 2019, pour un total de 207 ventes le mois dernier.

Après quatre baisses mensuelles consécutives, le prix médian des condos a rebondi de 4 % au mois d’août, avec la moitié des transactions réalisées à plus de 199 000 $.

En août, l’APCIQ dénombrait 4973 inscriptions résidentielles en vigueur dans la RMR de Québec, soit un niveau inférieur de 33 % à celui enregistré au même mois l’an dernier. Une baisse indubitablement liée à la forte croissance des transactions.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !