•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Voici les toutes premières images du film Maria Chapdelaine

Un contenu vidéo est disponible pour cet article
Une jeune femme marche seule en forêt.

Le roman de Louis Hémon sera porté à l'écran pour une quatrième fois.

Photo : Laurence Grandbois Bernard

Radio-Canada

Le film Maria Chapdelaine, un des longs métrages québécois les plus attendus de l’année, devrait sortir en cinéma pour Noël.

Le classique de la littérature du terroir, dont le tournage a été interrompu en raison de la pandémie, sera porté à l’écran par Sébastien Pilote. C’est la quatrième fois que le roman fait l’objet d’une adaptation pour le cinéma.

Mettant en vedette Hélène Florent et Sébastien Ricard, le film a été tourné dans des conditions ardues.

On était en région, au beau milieu d’une forêt, sans électricité et sans eau courante. [...] On l’a eu difficile, mais je voulais que ce soit difficile, a expliqué Sébastien Pilote.

Trois hommes du début du 20e siècle au milieu d'une forêt coupée à blanc.

«[Maria Chapdelaine] a été vendu presque autant que la Bible pendant des années», indique Sébastien Pilote, qui affirme avoir une obsession pour le roman de Louis Hémon.

Photo : Laurence Grandbois Bernard

Revisiter un classique

Tourné avec un budget de 7 millions de dollars, le film propose une relecture du roman écrit par le Français Louis Hémon en 1913. Sébastien Pilote précise d’ailleurs que le roman se doit d’être dissocié de l’Église catholique.

Le plus grand malentendu, c'est de croire que c'est un roman conservateur, qui a été récupéré par l'Église catholique, par les curés. Louis Hémon n’était pas du tout quelqu'un de conservateur : c'était quelqu'un qui fuyait la petite bourgeoisie française, et qui est devenu un voyageur.

Sébastien Pilote

Même si Maria Chapdelaine fait partie de l’imaginaire collectif du Québec, Sébastien Pilote croit que cette histoire a encore beaucoup à apporter. On dit souvent qu'on raconte toujours la même histoire depuis 2000 ans, et c'est presque vrai. Et Maria Chapdelaine, il y a quelque chose comme ça : c'est presque un mythe qu'on raconte.

Avec les informations de Nabi-Alexandre Chartier

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !