•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Pornographie juvénile : un homme de Québec écope de 3 ans

L'homme au crâne dégarni, vêtu d'une robe de chambre, exhibe une liasse d'argent à la caméra.

Dans plusieurs vidéos diffusés sur les réseaux sociaux, Patrice Laurin offrait de l'argent en échange de services sexuels.

Photo : Capture d'écran vidéo Facebook de Patrice Laurin

Un résident de Limoilou qui a tenté d'organiser un « masturbe-o-thon » a plaidé coupable d'accusations d'avoir sollicité des services sexuels et de pornographie juvénile.

Patrice Laurin, 50 ans, compte de nombreux antécédents de crimes à caractère sexuel et a été condamné à 38 reprises pour des actions indécentes.

En juin 2019, un citoyen a avisé la police de Québec qu'il se servait d'Internet pour organiser un projet bien spécial.

Il sollicite des gens pour participer à un masturbe-o-thon, a exposé au juge le procureur de la poursuite, Me Michel Bérubé.

Pornographie juvénile

Pendant l'enquête, Laurin est impliqué dans une chicane avec une voisine, au mois de septembre. Cette dernière indique alors à la police qu'elle a vu que Laurin consultait de la pornographie juvénile.

Les appareils électroniques de l'homme sont saisis et la police y retrouve effectivement 1900 fichiers d'enfants, la plupart âgés de moins de 10 ans. Dans certains cas, on peut y voir les petites victimes avoir des relations sexuelles avec des adultes.

En plus de plaider coupable d'avoir eu en sa possession de la pornographie juvénile, il a reconnu avoir offert de l'argent pour des faveurs sexuelles.

Dans plusieurs vidéos, dont certaines encore disponibles sur le web, Patrice Laurin invite des femmes à son appartement pour le regarder se masturber. Il offre de payer 25 $/h les femmes intéressées.

Masturbe-o-thon

Patrice Laurin a publié plusieurs messages et vidéos dans lesquels il donne les détails de son projet de masturbe-o-thon.

Il demande aux internautes de se joindre à son équipe pour un ultime événement rassembleur, en groupe, dans mon salon. Il prévoyait diffuser l'événement en direct, sur Internet, en échange de dons pour des oeuvres humanitaires.

Le coupable a exprimé des regrets, devant le juge Mario Tremblay. Ça semble une problématique presque incurable, a rétorqué le magistrat qui a sourcillé en voyant les 18 pages d'antécédents judiciaires de Laurin.

Délinquant sexuel à vie

La peine de trois ans est le résultat d'une négociation entre la poursuite et la défense.

En raison de la détention préventive, il reste à Laurin 18 mois à purger.

À sa sortie de prison, il ne pourra plus naviguer sur le web. En raison de son lourd dossier, il ne pourra plus utiliser Internet jusqu'à sa mort.

Une ordonnance lui interdit également de se trouver dans les parcs, bibliothèques, cours d'école ou autres endroits publics où il serait susceptible de rencontrer des enfants de moins de 16 ans.

Il doit aussi s'inscrire au registre des délinquants sexuels pour le reste de ses jours.

Commentaires fermés

L’espace commentaires est fermé. Considérant la nature sensible ou légale de certains contenus, nous nous réservons le droit de désactiver les commentaires. Vous pouvez consulter nos conditions d’utilisation.