•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Port-Cartier a sa propre idée pour sauver la plage Rochelois

La plage Rochelois à Port-Cartier.

La plage Rochelois à Port-Cartier

Photo : Radio-Canada / Marc-Antoine Mageau

Radio-Canada

Le maire de Port-Cartier affirme avoir convaincu le ministère de la Sécurité publique d'abandonner le projet de recharge de la plage Rochelois. Alain Thibault va proposer son propre projet au Ministère pour empêcher l’érosion dans ce secteur.

Le projet de la Sécurité publique, estimé à 6,6 millions de dollars, avait pour but de déverser de grandes quantités de gravier et autres agrégats sur la plage pour contrer l’érosion. Ce projet avait toutefois suscité l’inquiétude de nombreux citoyens de la municipalité.

Comme bien des citoyens, le maire Thibault s’est fermement opposé à ce projet. Il dit avoir expliqué au Ministère que le projet n’obtiendrait jamais l’appui du public.

J'ai dit aux gens de la Sécurité publique que s’ils persistaient dans ce concept-là, quand ça va arriver au BAPE, c'est là que ça va arrêter. Les citoyens n'en veulent pas. Il n’y aura pas l'acceptabilité sociale.

Alain Thibault, maire de Port-Cartier.

Alain Thibault, maire de Port-Cartier

Photo : Radio-Canada / Daniel Fontaine

Conscient que des actions devront pourtant être prises pour ralentir l'érosion qui menace les infrastructures municipales, le maire de Port-Cartier va proposer à la Sécurité publique la construction d'un muret sur toute la longueur de la plage Rochelois.

Selon Alain Thibault, un tel ouvrage préserverait l'intégrité de la plage.

C'est des planches d'acier qui s'emboîtent l’une dans l'autre. Ça peut être fait de manière esthétique avec un aménagement sur le dessus. On est du monde simple ici à Port-Cartier, on veut garder les choses simples. Au ministère de la Sécurité publique, c’est compliqué.

La plage Rochelois à Port-Cartier.

La plage Rochelois à Port-Cartier

Photo : Radio-Canada / Marc-Antoine Mageau

Alain Thibault compte faire appel à une firme d'ingénieurs pour développer ce projet, qu'il espère présenter au ministère de la Sécurité publique au cours des prochains mois.

De son côté, le Ministère confirme qu'il a l'intention d'étudier la proposition du maire.

D'après les informations de Marc-Antoine Mageau

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !