•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Trump soulève un tollé en suggérant aux Américains d'essayer de voter deux fois

Donald Trump sourit en ajustant le micro debout à une tribune, devant des drapeaux des États-Unis.

Le président américain, Donald Trump, s'apprête à prendre la parole à Wilmington, en Caroline du Nord, le 2 septembre 2020.

Photo : Associated Press / Gerry Broome

Dans une nouvelle tentative de remettre en question la validité du processus électoral aux États-Unis, Donald Trump a suggéré aux Américains de voter deux fois. Ces déclarations, pouvant laisser croire que le président incite les électeurs à commettre une fraude électorale potentielle, n’ont pas manqué de susciter indignation et mises en garde.

En Caroline du Nord mercredi, alors qu’il était interrogé sur le système mis en place dans cet État, Donald Trump a déclaré : « Laissez-les envoyer leur vote [par correspondance] et laissez-les voter en personne ».

Le président, qui accordait une entrevue à la télévision locale de Wilmington, a poursuivi : « Si leur système est aussi bon qu'ils le disent, alors ils ne pourront pas voter [deux fois] ».

Il a réitéré ses propos devant un groupe de partisans à l’aéroport de Wilmington.

Dans le contexte de la pandémie, certains États ont voulu rendre le vote postal plus facilement disponible. Le président Trump a maintes fois affirmé, sans fournir de preuve, que cette possibilité offerte aux électeurs accroîtrait la fraude et perturberait le scrutin du 3 novembre.

Dans une entrevue accordée en soirée, mercredi à CNN, le secrétaire américain à la Justice, William Barr, a affirmé qu’il ne savait pas exactement ce que le président Trump avait voulu dire par ses déclarations en Caroline du Nord.

« Il me semble qu’il a tenté d’avancer l’argument selon lequel la capacité à superviser le système n’est pas tellement bonne, a dit M. Barr en guise d’explication. Si ce système était bon, vous vous feriez attraper en essayant de voter une deuxième fois en personne. »

Pressé de questions à CNN sur le fait qu’il était illégal de voter deux fois, William Barr a répondu qu’il ne savait pas ce que la loi dicte dans cet État en particulier.

« Peut-être pouvez-vous changer votre vote jusqu’à une date donnée, je ne sais pas ce que la loi dit », a déclaré William Barr.

Trump en remet sur Twitter

L’équipe de campagne de Donald Trump de même que sa porte-parole à la Maison-Blanche ont démenti que le président tentait d’inciter les électeurs à voter deux fois.

« Le président ne suggère pas à quiconque de commettre un acte illégal, a affirmé Kayleigh McEnany en entrevue à Fox News, jeudi. Il a dit clairement [aux électeurs] de s’assurer que leur vote [par correspondance] avait été compté et, si ce n’était pas le cas, de voter [en personne]. »

Mais à la suite de cette intervention de sa porte-parole, Donald Trump en a remis : dans une série de messages sur Twitter, il a de nouveau pressé ses partisans de voter tôt par correspondance, et puis de faire le suivi en essayant de voter en personne.

« Le jour du vote, ou le jour du vote par anticipation, allez à votre bureau de scrutin pour voir si oui ou non votre vote fait par correspondance a été compté. S’il l’a été, vous ne pourrez pas voter et le vote postal aura bien fonctionné. S’il n’a pas été compté, VOTEZ. »

Twitter a par la suite apposé, au-dessus des messages présidentiels, des mentions affirmant que ces propos enfreignaient ses règles sur la responsabilité civique et l’intégrité électorale.

Facebook, de son côté, a accompagné les publications de Donald Trump de la mention suivante : « Le vote par correspondance a une longue histoire de fiabilité aux États-Unis et tout indique que ce sera le cas cette année ».

C'est illégal

Dans l’ensemble du pays, voter à deux reprises est illégal. Et dans certains États, c’est un crime non seulement de voter deux fois, mais d’inciter quelqu’un à le faire. C’est notamment le cas en Caroline du Nord, où le président a pour la première fois formulé sa recommandation controversée.

Les bulletins destinés au vote postal seront envoyés vendredi aux électeurs de la Caroline du Nord qui en ont fait la demande. Dans une déclaration écrite après le passage de Donald Trump, la directrice du Bureau des élections de cet État a tenu à rappeler qu’il était illégal de voter deux fois ou de tenter de le faire.

Sur Twitter, le procureur général de cet État, le démocrate Josh Stein, a dénoncé le fait que le président républicain encourageait outrageusement les électeurs à enfreindre la loi de manière à l’aider à « semer le chaos aux élections ».

Assurez-vous de voter, mais pas deux fois, a poursuivi Josh Stein.

C'est un autoritaire, dit Bernie Sanders

L'ancien candidat à l'investiture démocrate Bernie Sanders a vivement dénoncé les propos présidentiels. Pendant des années, Donald Trump a menti sur les "fraudes électorales"­­. Aujourd'hui, il appelle les habitants de Caroline du Nord à commettre un délit en votant deux fois, s'est-il insurgé.

Ce président ne croit pas à la démocratie. C'est un autoritaire qui doit être vaincu, a-t-il ajouté.

Avec les informations de Agence France-Presse, Reuters, et CNN

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !