•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Une première femme à la tête de l’Agence spatiale canadienne

Gros plan de Lisa Campbell.

Lisa Campbell succède à Sylvain Laporte à la tête de l'Agence spatiale canadienne (ASC).

Photo : Radio-Canada

L’Agence responsable de l'exploration spatiale, des satellites et du bras spatial canadien (ASC) sera dirigée par Lisa Campbell. Une première direction féminine depuis la création de l’ASC il y a 30 ans.

Lisa Campbell était sous-ministre adjointe aux Anciens Combattants et a été responsable de l’Approvisionnement de la défense pour les forces militaires et maritimes du Canada. Ce qui lui donne l’expérience et les compétences voulues pour guider l’Agence dans ses explorations futures, selon le ministre de l’Innovation Navdeep Bain.

Son expérience en matière d’approvisionnement de la défense sera un atout précieux, puisqu’elle dirigera certains des projets d’approvisionnement clés du secteur spatial.

Navdeep Bain, ministre de l'Innovation, des Sciences et de l'industrie

Lisa Campbell succède à Sylvain Laporte, qui dirigeait l’ASC depuis 2015.

Défis nombreux

Sa nomination survient alors que le Canada essaie de positionner son industrie spatiale sur l’échiquier mondial, notamment dans les domaines de la robotique, de l'intelligence artificielle et des technologies biomédicales.

Lisa Campbell sera responsable de coordonner la participation des astronautes canadiens aux missions internationale, comme la construction de la station spatiale lunaire Gateway, en collaboration avec la NASA et le secteur privé.

La construction du nouveau bras spatial canadien 3 fait notamment partie de la contribution du Canada à cette base spatiale lunaire, qui contiendra notamment un laboratoire scientifique. La base devrait servir de Centre de contrôle pour les missions vers la lune, et de tremplin pour les voyages à destination de la planète Mars.

Sous la direction de Mme Campbell, l’ASC va aussi continuer de développer une nouvelle stratégie satellitaire pour le Canada et de s’assurer que certaines technologies spatiales pourront être utilisées sur Terre.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !