•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le Diamant relance ses activités avec un retour sur les événements d'Octobre 70

L'extérieur du Diamant, avec l'oeuvre en hommage au cinéma de Paris

Le Diamant

Photo : Radio-Canada

À compter du 10 septembre, Le Diamant rouvre sa billetterie et ses portes au public. Au programme, des concerts intimes, des lectures dramatiques et un retour sur les événements d'Octobre 70.

Le premier anniversaire du Diamant

Deux acrobates de la compagnie Look-up Arts aériens qui sont retenus par des fils sur la façade d'un édifice

Acrobates de la compagnie Look-up Arts aériens

Photo : Courtoisie Le Diamant / Andréanne Gauthier

Pour souligner la première année d'existence du Diamant, le public est invité à un parcours déambulatoire les samedi 26 et dimanche 27 septembre pour découvrir l’envers du décor. Un parcours animé par l'Aubergine qui va permettre au public d'entrer au Diamant comme le font les artistes, explique Bernard Gilbert, directeur de la programmation.

Au même moment, pour le public à l'extérieur, des artistes de la compagnie Look-Up Arts aériens se produiront sur la façade principale du Diamant, face à la place d’Youville.


Un piano couvert d'or

Une dorure du piano en or

Un aperçu du piano de Gilles Tremblay

Photo : Courtoisie Le Diamant / Élias Djemil

Dès le 16 septembre un piano à queue Steinway fabriqué en 1919, de style Louis-XV et recouvert de feuilles d’or sera locataire au foyer. Ce piano a appartenu au compositeur et pédagogue Gilles Tremblay et est prêté par la succession. Des concerts au foyer devant 50 personnes seront présentés en collaboration avec les Violons du Roy.


Le 50e d'Octobre 70

Dans la continuité du Moulin à paroles et 50 ans après les événements turbulents de la Crise d'Octobre 1970, Le Diamant propose une série d'activités entourant les événements historiques qui se tiendront dans la semaine du 19 octobre.

Le comédien sourit avant la lecture de son texte.

Le comédien Sébatien Ricard livre un extrait bien tassé d'un texte de Bernard-Marie Koltès, Dans la solitude des champs de coton.

Photo : Radio-Canada / Christian Côté

En collaboration avec l’ONF, Québec en toutes lettres, le Conservatoire d’art dramatique et Sibylline, ainsi que la metteure en scène Brigitte Haentjens et le comédien Sébastien Ricard, le Diamant propose quatre soirées de réflexion.

Une série qui met en relation les artistes et les événements à savoir Quel impact et comment les artistes s'approprient cet événement-là pour pratiquer leur art, explique Bernard Gilbert.

Une occasion de plonger dans l’histoire de la société québécoise qui se terminera avec un spectacle à grand déploiement présenté dans la Salle Hydro-Québec.


Andromaque en créole le 15 octobre

Caressant le projet depuis plusieurs années, huit comédiens d’origine haïtienne du Théâtre de la Sentinelle, parrainée par Robert Lepage, présenteront une lecture exclusive du grand classique de Racine, Andromaque, en créole haïtien

"Pour nous c'est une manière de s'associer avec des jeunes artistes qui ont besoin de visibilité en ces temps difficiles, des artistes de la diversité. (...) On a trouvé que c'était une belle opportunité à saisir et il y aura aussi, plus tard, quelques autres lectures de textes dramatiques cette fois qui mettent en valeur des auteurs autochtones"

Une citation de :Bernard Gilbert, directeur de la programmation

La billetterie du Diamant sera de nouveau accessible dans le hall, du jeudi au dimanche, de midi à 18 h.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !