•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Craintes pour l'environnement : les travaux stoppés brièvement à la chute Montmorency

Vue plongeante sur une pelle hydraulique à l'oeuvre dans l'eau du bassin situé au pied de la chute Montmorency

Les travaux d'excavation doivent durer quelques semaines.

Photo : Radio-Canada / Sébastien Tanguay

Les travaux dans le bassin de la chute Montmorency ont été mis à l’arrêt temporairement par des inspecteurs de Pêches et Océans Canada en raison d'une plainte d'un citoyen jugée non fondée sur les conséquences environnementales. L’entrepreneur a reçu le feu vert pour remettre en marche la pelle excavatrice située dans le bassin de la chute.

Le chantier est opéré par la Société des établissements de plein air du Québec (SÉPAQ) et les inspecteurs fédéraux, en arrivant sur place lundi, ont remarqué que les travaux généraient un apport de sédiments dans l’eau.

Les inspecteurs ont donc demandé l’arrêt des travaux par mesure préventive. Ils ont déterminé par la suite que cet apport de sédiments n’était pas susceptible d’occasionner d’impacts significatifs sur le poisson et son habitat , selon Pêches et Océans Canada dans une réponse par courriel.

Le feu vert a donc été donné pour la reprise des travaux tant que le promoteur continue à mettre en oeuvre les mesures d’atténuation.

Pêches et Océans Canada précise également que l’endroit où sont réalisés les travaux n’est pas un habitat sensible pour le saumon atlantique.

Toutes les autorisations

Le porte-parole de la SÉPAQ, Simon Boivin, précise que les travaux dans le bassin de la chute sont réalisés avec une pelle particulière qui fonctionne avec de l’huile biodégradable.

Il comprend que certaines personnes ont pu s’inquiéter en voyant une pelle excavatrice dans le bassin de la rivière. Il assure que les méthodes de travail ont toutes été approuvées par les autorités compétentes en environnement autant au provincial qu’au fédéral.

Il ajoute que l’arrêt forcé des travaux pendant un peu moins de 48 h a un peu chamboulé l’horaire du chantier et que la reprise des activités se fera mardi en raison des disponibilités de l’entrepreneur.

Les travaux en cours serviront à aménager des sentiers et une passerelle semi-submersible pour permettre aux visiteurs de se promener au pied de la chute Montmorency.

Avec les informations de Pierre-Alexandre Bolduc

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !