•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

O'Toole dévoile son équipe de direction : Gérard Deltell, nouveau leader parlementaire

Gérard Deltell lors d'une intervention à la Chambre des communes.

Gérard Deltell n’a appuyé aucun candidat pendant la dernière course à la direction, mais lors de la course précédente, il était dans le camp de M. O’Toole.

Photo : La Presse canadienne / Adrian Wyld

Radio-Canada

Le nouveau chef du Parti conservateur du Canada, Erin O’Toole, a fini de dévoiler mercredi la composition de son équipe de direction, faisant de Gérard Deltell son chef d’orchestre à la Chambre en le nommant leader parlementaire. La veille, il avait annoncé que Richard Martel serait son lieutenant politique pour le Québec.

Le député de Louis-Saint-Laurent n’avait appuyé aucun candidat pendant la dernière course à la direction, mais lors de la course précédente, il avait appuyé M. O’Toole.

Erin O’Toole a souligné que Gérard Deltell est une personne d’expérience – il a siégé tant à la Chambre des communes qu’à l’Assemblée nationale à Québec. Il a aussi vanté ses talents d’orateur et a souligné qu’il avait le respect de ses collègues, en plus de bien travailler en équipe.

La députée manitobaine Candice Bergen (Portage-Lisgare) est nommée chef adjointe du Parti conservateur. Elle aussi était restée neutre pendant la dernière course à la direction.

Blake Richards est le whip du chef de l’opposition. Le député de Banff-Airdrie, en Alberta, avait appuyé M. O’Toole dans la course.

Richard Martel prend la relève d’Alain Rayes comme lieutenant politique pour le Québec. Le député de Chicoutimi–Le Fjord a été le seul élu québécois à appuyer Erin O’Toole lors de la course à la direction.

Alain Rayes avait été nommé par Andrew Scheer en juin 2017 et n’avait appuyé aucune candidature cette fois-ci. S’il est déchu de son titre de lieutenant politique, M. Rayes jouera toutefois un rôle important dans le cabinet fantôme qui sera révélé la semaine prochaine, selon M. O’Toole.

Candice Bergen écoute Erin O'Toole, à ses côtés au micro, durant une conférence de presse.

Le chef conservateur Erin O’Toole fait de la députée manitobaine Candice Bergen sa chef adjointe.

Photo : The Canadian Press / Sean Kilpatrick

Par ailleurs, les députés ontariens Karen Vecchio et Eric Duncan sont nommés respectivement leader parlementaire adjointe et coordonnateur de la période de questions. Tom Kmiec, député de Calgary Shepard, demeure à la présidence du caucus conservateur.

Lors de son point de presse, Erin O’Toole s’est bien gardé d’annoncer s’il comptait renverser le gouvernement ou non à la reprise des travaux, le 23 septembre prochain.

Nous sommes prêts pour une élection. Notre équipe est unie, nous avons les meilleurs bénévoles, les meilleurs organisateurs, affirme Erin O’Toole, en soulignant qu’ils sont bien équipés du point de vue financier. Toutefois, le chef conservateur soutient qu’il n’est pas là pour lancer une élection, mais plutôt pour relancer l’économie après l’expérience de la COVID.

Élu la semaine dernière, Erin O’Toole soutient avoir déjà eu des discussions avec certains premiers ministres provinciaux : Jason Kenney, Scott Moe, Brian Pallister et Doug Ford. Il compte rencontrer François Legault en septembre.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !