•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La Ville d’Ottawa pencherait vers l’option du tunnel pour l’arrimage du tramway de la STO

Un autobus de la STO.

Un autobus de la STO (archives)

Photo : CBC Ottawa - Francis Ferland

Radio-Canada

Même si les scénarios présentés par la Société des Transports de l'Outaouais (STO) afin d'arrimer son projet de tramway à Ottawa soulèvent encore beaucoup de questions, l’option d’un tunnel sous la rue Sparks semble rencontrer les faveurs du Comité des transports de la Ville d’Ottawa.

Même si ça doit passer encore par le conseil, l’option de la rue Sparks semble être l’option qui est de loin celle que les conseillers voudraient voir, a expliqué Tim Tierney, président du comité lors d'un point de presse, en réaction au rapport produit il y a une semaine par John Manconi, directeur général de la Direction générale des transports de la Ville d'Ottawa.

Durant la séance qui s’est tenue mercredi, plusieurs conseillers ont émis des réserves sur les deux options d’aménagement élaborées par la STO pour instaurer un réseau de tramway qui relierait les centres-villes d’Ottawa et de Gatineau.

Le tunnel sous la rue Sparks coûterait plus cher et serait plus difficile à réaliser, mais permettrait d'avoir un lien plus facile avec le train léger. L'autre option serait d'avoir un couloir en surface sur la rue Wellington, avec ou sans circulation automobile.

Dans les deux cas, le nombre d'autobus de la STO circulant dans les rues d'Ottawa serait diminué, mais ne serait pas réduit à zéro.

Des demandes de Mathieu Fleury

Le conseiller du quartier Rideau-Vanier, Mathieu Fleury souhaite que les fonctionnaires révisent leur rapport en incluant certains paramètres d’ici le prochain conseil municipal.

Certains éléments de la Ville doivent encore être ficelés donc il va encore y avoir des modifications au rapport avant que ça se rende au conseil municipal.

Mathieu Fleury, conseiller du quartier Rideau-Vanier

Il demande entre autres d’y intégrer quatre priorités:

  • Moins d’autobus dans le centre-ville avec un transport en commun intégré qui respecte les objectifs d’OC Transpo et de la STO.
  • Intégrer le futur projet de tramway avec celui du train léger d’Ottawa.
  • Avoir un système de transport souterrain.
  • Mandater la STO afin de mettre à jour les différents lieux de travail qui changent en raison de la COVID-19.

Le conseiller Fleury a illustré ce point en prenant comme exemple la décision de Shopify de ne plus retourner dans ses bureaux du centre-ville.

Réaction de la STO

La présidente de la STO, Myriam Nadeau, qui était présente lors de cette séance du Comité des transports de la Ville d’Ottawa, a mentionné que des études se poursuivaient encore et que des éléments restent à clarifier.

Lors du point de presse, Mme Nadeau a rappelé que les autres options de ponts avaient été étudiées, mais que le pont du Portage a été retenu. Les deux scénarios choisis par la STO sont les mieux adaptés pour répondre à l'augmentation de la population à l’ouest de Gatineau, selon elle.

Nous avons la plus grande augmentation de population et de croissance prévue pour les 30 à 50 prochaines années [à l’ouest de Gatineau], nous devons répondre à cette réalité, car nos routes ont atteint leur capacité maximale depuis 2014, a-t-elle souligné.

Le conseil municipal d’Ottawa se réunit la semaine prochaine et se penchera à nouveau sur le rapport des fonctionnaires de la Ville sur le projet de tramway.

Le conseil devrait donner une recommandation en novembre prochain.

Avec les informations de Boris Proulx

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !