•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

85 cas cette semaine : Québec devenue un des principaux foyers de contagion

Le Château Frontenac, à Québec.

Une vue générale de Québec, devenue l'un des principaux foyers de contagion de la COVID-19.

Photo : iStock

Québec est désormais l'un des principaux foyers de contagion de la COVID-19 dans la province. Dans le plus récent bilan de la santé publique, 23 cas positifs se sont ajoutés au cours des dernières 24 heures.

Près d'un cas sur cinq au Québec a donc été détecté dans la région de la Capitale-Nationale, alors que la province entière compte 132 nouveaux cas positifs, mercredi en fin d'avant-midi.

Depuis le début du week-end dernier, au moins 85 résidents de la capitale ont reçu un diagnostic positif. L'éclosion au Bar le Kirouac est directement liée à cette augmentation, alors que plus de 30 cas y sont associés.

Situation préoccupante

Préoccupée par la situation à Québec, la Direction régionale de santé publique de la Capitale-Nationale doit tenir un point de presse mercredi après-midi après que la région eut enregistré le quart des nouveaux cas de la province, mardi.

La situation au Bar le Kirouac est préoccupante, avec 16 nouveaux cas mardi. Nos enquêtes en cours nous démontrent également qu’il y a une circulation du virus dans la communauté, déplore le Dr Jacques Girard, directeur de santé publique par intérim au CIUSSS de la Capitale-Nationale.

La façade d'un bar. On peut voir l'enseigne blanche sur laquelle il est écrit Bar Kirouac.

Le bar est situé sur la rue Kirouac, dans Saint-Sauveur.

Photo : Radio-Canada

Le virus circule

D’autres commerçants auraient d’ailleurs reçu la visite des clients infectés après avoir fréquenté le Bar le Kirouac, forçant diverses fermetures préventives.

Au moins 3 bars fermés à Québec en raison de la COVID-19

  • Bar le Kirouac
  • Bistro Vanier
  • Bar la Gamelle

J’appelle au sens des responsabilités des citoyens pour respecter les mesures sanitaires en place, et ce, particulièrement lorsqu’il y a des rassemblements en présence d’alcool, demande le Dr Girard.

On est en train de discuter avec la sécurité publique à savoir si c’est pénalisable, précise de son côté le ministre de la Santé et des Services sociaux, Christian Dubé.

Le Bistro Vanier est un bar dans un immeuble en pierres.

Le Bistro Vanier est fermé temporairement jusqu'au 10 septembre.

Photo : Capture d'écran - Google Street View

Des suites judiciaires?

Une enquête du Service de police de la Ville de Québec (SPVQ) est toujours en cours, mais rien ne permet pour le moment de donner des suites judiciaires à la soirée karaoké du 23 août dernier, affirmait le directeur du SPVQ, Robert Pigeon, mardi après-midi.

Oui, il y a eu une enquête. On a parlé aux gens de la CNESST, les gens de la santé publique et les procureurs du DPCP et les faits qu'on a devant nous ne nous permettent pas de donner des suites judiciaires à ce cas-là précisément, a souligné M. Pigeon mardi à l'émission C'est encore mieux l'après-midi.

Mercredi matin, le SPVQ a toutefois indiqué dans un échange de courriels avec Radio-Canada qu'à la lumière de nouvelles informations reçues hier soir, soit le 1er septembre, nous poursuivons notre collaboration avec la Santé publique.

Plusieurs actions ont été posées, des individus ont été rencontrés et nous nous arrimons avec nos partenaires, dont la Santé publique, la RACJ et la CNESST, pour la suite des choses, indique le SPVQ dans un courriel.

Façade du bar, en pierre et en briques, situé sur un coin de rue.

L'éclosion au Bar le Kirouac est directement liée à plus de 30 cas.

Photo : Capture d'écran - Google Street View

Avec la collaboration de Félix Morissette-Beaulieu et de Camille Simard

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !