•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Vague de méfaits sur des véhicules à Port-Cartier

Deux hommes à côté d'un véhicule dont la carrosserie a été rayée.

L'impatience pointe chez les propriétaires de véhicules vandalisés.

Photo : Radio-Canada / Marc-Antoine Mageau

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2020 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Depuis vendredi, une douzaine de cas de vandalisme sur des véhicules, dont des pneus crevés et des carrosseries endommagées, a été signalée à la Sûreté du Québec (SQ) à Port-Cartier.

Mardi matin, plusieurs résidents d’un immeuble à appartement du boulevard des Îles ont retrouvé leurs véhicules rayés. Parmi eux, Jean-Pierre Méthot, qui est exaspéré de ces méfaits.

« C’est du vandalisme! Ça n'a plus d’allure, je suis rendu à boute. »

— Une citation de  Jean-Pierre Méthot, résident de Port-Cartier

Dimanche, des vandales avaient aussi crevé les pneus de plusieurs voitures d'une autre résidence de la ville. Jean-Pierre Méthot ne cache pas son impatience face à la situation.

Un homme devant un véhicule.

Jean-Pierre Méthot, résident de Port-Cartier, dont le véhicule a été vandalisé.

Photo : Radio-Canada / Marc-Antoine Mageau

C’est ridicule, il va falloir qu’il se passe de quoi? demande-t-il, parce que sinon on va s’organiser, nous autres, puis on va finir par pogner [les vandales].

C’est la deuxième fois que le véhicule de François Gauthier, un autre résident de Port-Cartier, a été endommagé par des vandales. Il estime les dégâts à plusieurs milliers de dollars.

« Je voudrais à un moment donné que les polices fassent de quoi, parce que là, ça n'a plus de sens. »

— Une citation de  François Gauthier, résident de Port-Cartier

Les deux hommes indiquent avoir porté plainte à la Sûreté du Québec.

Un véhicule dont la carrosserie a été éraflée.

Un véhicule d'un résident de Port-Cartier dont la carrosserie a été éraflée.

Photo : Radio-Canada / Marc-Antoine Mageau

Le sergent Jean-Raphaël Drolet, porte-parole de la Sûreté du Québec, appelle la population à collaborer avec les policiers afin de faire progresser l’enquête.

Ce qu'on observe souvent, c'est des gens qui constatent des choses dans la nuit ou tôt le matin et qui décident, pour différentes raisons, de ne pas contacter la police, explique-t-il. Certains vont dire qu'ils ne veulent simplement pas déranger les policiers pour une situation comme ça.

« Mais vous savez, les citoyens sont les yeux de la police.  »

— Une citation de  Sergent Jean-Raphaël Drolet, porte-parole de la SQ.

Selon la Sûreté du Québec, il n'est pas possible, pour l'instant, d'établir un lien entre cette série de méfaits, et la trentaine de vols et d'introductions par effraction dans des véhicules, signalés sur le territoire de Sept-Îles depuis le début du mois d'août.

Avec les informations de Marc-Antoine Mageau

Commentaires fermés

L’espace commentaires est fermé. Considérant la nature sensible ou légale de certains contenus, nous nous réservons le droit de désactiver les commentaires. Vous pouvez consulter nos conditions d’utilisation.