•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Des pompiers forestiers de Val-d’Or et Matagami vont prêter main-forte en Californie

Sept pompiers posent chacun à deux mètres de distance devant une affiche de la SOPFEU.

Des pompiers de la base de Val-d'Or iront prêter main-forte en Californie.

Photo : gracieuseté SOPFEU

Une soixantaine de pompiers forestiers du Québec partiront demain en Californie, dont 8 provenant de la base de la SOPFEU de Val-d’Or et Matagami, pour aider à combattre les feux actifs dans la Forêt nationale de Plumas.

Trois sections de 20 pompiers forestiers et 3 représentants d’agence se rendront dans cette région à l’est de la Californie pour un cycle de travail de 14 jours.

Ce n’est pas la première fois que des pompiers forestiers de l’Abitibi et du Nord-du-Québec se rendent à l’étranger. La SOPFEU évalue régulièrement des demandes envoyées au Centre interservices des feux de forêt du Canada, comme l’indique l’agente aux communications et à la prévention pour la SOPFEU, Cathy Elliott-Morneau.

On a quand même été en Australie en janvier [...] Ce n’est pas une exception, ça arrive qu’on aille aussi dans l’Ouest canadien. Ça va aussi en fonction de Dame nature, où elle décide que ce sera plus intense, explique-t-elle.

Cathy Elliott-Morneau souligne que le feu de forêt que les pompiers forestiers tenteront d’éteindre au cours des prochains jours s’étend sur 25 000 hectares.

En plus des équipes, deux avions-citernes se rendent en Californie pour une durée de 90 jours, grâce à une entente qui dure depuis maintenant 27 ans entre la Californie et la SOPFEU.

Des mois où, pour nous, c’est moins occupé, où c’est moins un besoin pour nous de les garder (les avions-citernes) au Québec, on les envoie à Los Angeles. Donc, a vraiment une belle collaboration avec la Californie depuis quand même longtemps, souligne Cathy Elliott-Morneau.

COVID-19 et isolement

En raison de la pandémie, des mesures sanitaires seront appliquées afin d’éviter la propagation de la COVID-19.

Les pompiers forestiers de la SOPFEU vont vraiment partager le même campement, les mêmes installations sanitaires, pour être dans vraiment être dans leur petite bulle propre à eux, précise Cathy Elliott-Morneau.

À leur retour, les pompiers forestiers seront en isolement jusqu’à ce qu’ils subissent un test de dépistage de la COVID-19.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !