•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Une famille de belettes élit domicile dans le centre de santé de Churchill

Les trois intrus ont été captés sur vidéo dans le centre situé à plus de 1000 kilomètres au nord de Winnipeg.

Un contenu vidéo est disponible pour cet article
Une belette debout sur ses pattes arrières.

La maman belette jouant avec ses petits.

Photo : centre de santé de Churchill

Radio-Canada

Une belette et ses deux petits se sont introduits dans le centre de santé du village de Churchill, situé à plus de 1000 kilomètres au nord de Winnipeg. Il semble que la petite famille ait quitté la toundra pour le temps plus clément du bâtiment.

Les trois mustélidés ont été aperçus et entendus alors qu’ils s’installaient jeudi dans un bâtiment attaché au centre de santé de la petite communauté prisée par les écotouristes.

Un membre de notre personnel a entendu un peu d'agitation et a vu une mère et deux de ses petits jouer en quelque sorte, dans l'un de nos bâtiments, indique Jason Klainchar, le chef de l'exploitation du centre de santé.

Les belettes vivent dans la toundra à longueur d’année. Elles se nourrissent de rongeurs et changent de couleur en hiver pour s'adapter à leur environnement. Leur présence est cependant inhabituelle dans un centre de santé.

Nous avons les rongeurs habituels. Nous sommes dans le Nord. Donc, il y a beaucoup d'animaux sauvages autour de nous, mais c'est la première fois que nous avons une famille de belettes, c'est sûr, explique M. Klainchar.

Il pense que les belettes étaient à la recherche de chaleur et qu’elles se sont infiltrées dans le bâtiment grâce à des trous dans un grillage.

La température à Churchill est bien [inférieure à 10 degrés Celsius]. Nous sommes arrivés à l'automne, et je pense que ces bestioles cherchaient juste un endroit chaud pour l'hiver, poursuit Jason Klainchar.

Quelques patients ont entendu les bruits et sont allés voir ce qui se passait, ajoute-t-il. C'était un peu d'excitation pour cette journée.

Vendredi, les belettes n’avaient toujours pas été capturées. Le centre de santé tente de les piéger afin de les relâcher dans la toundra.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !