•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Annulation des coupes du monde : le patineur de vitesse Laurent Dubreuil garde espoir

Dubreuil salue la foule.

Laurent Dubreuil espère toujours pouvoir patiner cet automne en coupe du monde.

Photo : ntb scanpix/afp via getty images / GEIR OLSEN

Laurent Dubreuil n’est pas tombé en bas de sa chaise, lundi, lorsque l’Union internationale de patinage (ISU) a annoncé que les quatre épreuves de coupe du monde d’automne n’auraient pas lieu selon le calendrier prévu. Il espère toutefois que la fédération pourra sauver ces courses en les présentant dans la ville-bulle de Heerenveen aux Pays-Bas.

Joint au terme de son entraînement au PEPS de l’Université Laval, Laurent Dubreuil croit que l’annulation des épreuves de coupe du monde de Tomaszow-Mazowiecki, en Pologne, de Stavanger, en Norvège, de Salt Lake City, aux États-Unis et de Calgary, au Canada était la bonne décision à prendre.

On s’y attendait, dit l’athlète de 28 ans. De se déplacer d’un pays à l’autre, ça n’aurait pas été sécuritaire et responsable pour une fédération internationale. En plus, il y avait des arrêts au Canada et aux États-Unis. Je ne suis pas sûr que les pays auraient voulu se mettre en quarantaine en arrivant ici, ajoute-t-il.

Laurent Dubreuil s’accroche maintenant au fait que les Pays-Bas ont proposé de créer une ville-bulle à Heerenveen, la Mecque du patinage de vitesse longue piste, pour y déplacer les compétitions annulées. L’ISU dit réfléchir sérieusement à cette possibilité.

On espère qu’ils iront de l’avant avec cette idée. Ce sont des sacrifices pour beaucoup de gens et des coûts supplémentaires, mais quand il y a une volonté d’accomplir des choses, souvent, on est capable. C'est un pays où le patinage est vraiment important, donc j’ose y croire.

Poursuivre sur sa lancée

Laurent Dubreuil se conforte aussi à l’idée que l’ISU a réitéré son intention de garder intact son calendrier d’hiver, incluant deux étapes de la coupe du monde ainsi que les championnats du monde prévu en février, en Chine.

Surtout que Dubreuil se sent particulièrement d’attaque après avoir connu ses meilleurs moments en carrière au début de 2020, lui qui a pris le troisième rang du classement cumulatif de coupe du monde au 500 et au 1000 mètres en plus d’ajouter une médaille de bronze au 1000 mètres lors des Mondiaux.

Je pense que tout le monde se dit que ce serait dommage de perdre une saison, mais j’ai l’impression que c’est encore plus vrai pour moi, qui a terminé avec plusieurs podiums consécutifs la saison dernière.

C’est mes meilleurs moments en carrière. Je n’ai pas le goût de perdre une année juste après ça.

Une citation de :Laurent Dubreuil, patineur de vitesse sur longue piste

De retour de Calgary

Laurent Dubreuil est rentré récemment de Calgary où il a participé à un camp d’entraînement en prévision de la prochaine saison. Le patineur québécois dit s’être senti particulièrement bien sur la glace de l’anneau olympique.

Dans tout ce qui est quantifiable, je peux dire que c’est mon meilleur camp à vie à ce temps-ci de l’année. J’étais même proche de mes meilleurs temps de l’année passée pour le peu de patin qu’on a dans le corps en ce moment.

Le natif de Lévis attend maintenant de savoir si l’ISU présentera des coupes du monde cet automne avant de prévoir un autre voyage pour Calgary pour mettre la touche finale à sa préparation.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !