•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Deux fillettes ontariennes perdues en forêt « sauvées » par leurs cinq pitbulls

La famille réunie autour des chiens.

Les parents sont restés sans nouvelles des fillettes pendant 16 heures.

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada

Les fillettes qui ont été portées disparues dimanche près de Cochrane, dans le Nord de l'Ontario, ont été retrouvées saines et sauves lundi, peu après minuit. Pour leur famille, les héros de l'histoire sont Ersa, Maze, Mahem, Suki et Phoenix, leurs cinq pitbulls.

Les enfants étaient prises dans un marais, elles n'étaient pas capables de sortir, raconte Joshua Leonard, le père d'Amber et de Lexys Leonard, âgées respectivement de 5 et 7 ans.

Les fillettes ont alors tendu une petite branche aux chiens, qui l’ont attrapée, poursuit leur mère, Renée L’Heureux. Ils l’ont tirée pour les sortir de l’eau. Après ça, ils se sont couchés avec elles pour les garder au chaud.

Si les chiens n'étaient pas restés avec les enfants, je ne suis pas sûr que les filles seraient ici. On les aurait peut-être retrouvées au fond du lac.

Joshua Leonard, père des enfants

Les parents sont restés sans nouvelles des fillettes pendant 16 heures. Alors que ceux-ci les croyaient en train de cueillir des bleuets avec un membre de la famille dimanche matin, elles s'étaient plutôt aventurées dans les bois avec leurs cinq chiens.

Deux fillettes.

Les fillettes qui ont été portées disparues dimanche près de Cochrane, dans le Nord de l'Ontario, ont été retrouvées saines et sauves lundi, peu après minuit.

Photo : Radio-Canada

Les deux enfants ont été retrouvées un peu après minuit, lundi, à moins de 2 kilomètres de leur domicile. L'évènement, diffusé en direct sur Facebook par un citoyen, a été visionné à plus de 100 000 reprises.

Statut légal des pitbulls en Ontario

Les chiens de race communément appelée pitbull sont actuellement interdits en Ontario. Le Comité permanent des affaires gouvernementales doit se pencher sur un projet de loi qui, s'il est adopté, mettrait fin à cette interdiction dans l’ensemble de la province.

Le projet de loi, déposé par le député de Chatham-Kent–Leamington, Rick Nicholls, a été adopté en deuxième lecture à Queen’s Park en novembre 2019.

La Société protectrice des animaux de l’Ontario appuie l’abrogation de la loi (Nouvelle fenêtre), qui a été adoptée en 2005.

Les municipalités ont la responsabilité de la faire appliquer.

Des opposants à la loi estiment qu'il vaut mieux imposer des amendes plus sévères et même des peines d’emprisonnement aux propriétaires, en les rendant plus responsables des actes de leur animal de compagnie, plutôt que de cibler des races de chiens en particulier.

À lire aussi :

10 mythes sur les pitbulls

Élan de solidarité

Plus tôt dimanche, l'annonce de la disparition des deux enfants par la Police provinciale de l'Ontario (PPO) a provoqué un élan de solidarité sur les réseaux sociaux. Plusieurs citoyens sont venus prêter main-forte aux policiers et à la famille.

Il y avait quelques centaines de personnes qui sont venues nous aider, estime Danielle L'Heureux, la tante des deux enfants. C'est incroyable le nombre de personnes qui ont voulu faire leur part!

L'escouade canine et les services d'aviation de la PPO ont été déployés pour l'opération de recherche. La police Nishnawbe Aski et le personnel du ministère des Richesses naturelles ont également participé.

Le corps policier remercie le public pour sa collaboration.

Avec les informations de Jimmy Chabot

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !