•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le village historique acadien de Minudie en N.-É. revient à la vie

Une église extérieur et une air de repos de tables de pique-nique.  «Minudie Interpretive Park» est écrit sur un écriteau.

Minudie, un tout petit village acadien de la Nouvelle-Écosse, célèbre les pas de géants accomplis pour restaurer son patrimoine historique.

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada

En Nouvelle-Écosse, le village historique de Minudie revient à la vie, grâce au travail acharné d’une équipe de bénévoles. Bientôt, les visiteurs pourront découvrir cet ancien village acadien très peu connu.

Situé près de Amherst, à une quarantaine de kilomètres de la frontière entre la Nouvelle-Écosse et le Nouveau-Brunswick, ce village a été fondé en 1672 par une poignée de familles acadiennes.

Au 18e siècle, des fermiers acadiens y avaient installé des digues. Après la déportation, les terres acadiennes ont été données à une famille d’entrepreneurs, les DesBarres.

Un petit village avec une église et quelques maisons.

Les bâtiments encore debout datent des années 1800, mais certains objets proviennent d’avant la déportation comme ces bancs d’église fabriquée par des mains acadiennes.

Photo : Radio-Canada

Sharon Gould dirige l’association patrimoniale de Minudie. Son équipe de bénévoles est formée de résidents et de descendants qui ont un lien avec ce village. Ils ont été très occupés dernièrement avec la restauration de l’école et de deux églises du village.

Les trois bâtiments s’affichent fièrement sur le haut d’une colline, face à la baie de Fundy.

Pauline Brown, dont le nom de jeune fille était Comeau, a enseigné à la fin des années 50 dans l'école qui vient d’être restauré.

Une classe d'école ancienne.

L'intérieur de l'école restauré dans le petit village de Minudie.

Photo : Radio-Canada

Il y avait une seule salle de classe pour tous les enfants, un vieux poêle au charbon, des toilettes extérieures, se rappelle-t-elle.

Les objectifs de restaurations que les bénévoles s’étaient fixés sont presque terminés, mais il y a encore du pain sur la planche. Préserver un vieux village comme celui-ci, c’est de l’entretien constant , précise Sharon Gould.

L’histoire de Minudie

En 1672, les familles acadiennes étaient d'abord venues dans la région pour chasser et se procurer des provisions pour survivre à l'hiver à Port-Royal.

Les Mi'kmaq de la région se sont liés d'amitié avec eux et les familles ont fondé le village.

Encore aujourd’hui, un drapeau flotte sur le site de la déportation de 1755. Le village a toutefois connu son apogée seulement 200 ans après sa fondation, dans les années 1870.

Un total de 600 personnes y vivaient alors. Aujourd’hui, ils ne sont plus qu’une trentaine de résidents.

Des femmes en avant d'un édifice où il est écrit : « Minudie Community Hall »

Des résidents locaux et des personnes ayant des racines dans la communauté du comté de Cumberland ont restauré ce petit village.

Photo : Radio-Canada

Mais ce n’est pas la fin de l’histoire. Une naissance est attendue cet automne dans le village.

Avec les informations de CBC et de Stéphanie Blanchet.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !