•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

S’entraîner avec des chèvres, le quotidien d’une athlète en Colombie-Britannique

Shanda Hill sur sa planche à rame avec Yoda la chèvre.

Même si Yoda sait très bien nager, Shanda Hill lui fait porter une veste de flottaison pour éviter les questions.

Photo : 4th Dimension Paddles

Radio-Canada

Les chiens ont longtemps été considérés comme idéal pour accompagner les humains dans leurs courses et randonnées. Une athlète de Vernon, en Colombie-Britannique, leur préfère toutefois un autre compagnon à quatre pattes : la chèvre.

L’ultra-triathlonienne Shanda Hill, 38 ans, pratique en effet sa course, ses randonnées et même ses descentes de rivière en compagnie de quatre chèvres naines du Nigeria nommées Yoda, Wicket, Sparky et Spirit.

Il ne jappe pas, ne pourchasse pas les gens, dit-elle de l’une des chèvres sur sa planche à pagaie sur le lac Kalamalka. Il a une personnalité très relax et il est plutôt original.

Shanda Hill a adopté ses premières chèvres, Yoda et son frère, il y a trois ans sur Kijiji, mais n’a commencé à s’entraîner avec eux qu’après la mort du frère de Yoda, dévoré par un cougar.

À la suite de quoi, Yoda a commencé à manquer d’assurance. Il me suivait partout, explique l'ultra-triathlonienne.

J’allais faire de la planche à pagaie et il voulait venir avec moi, il ne voulait pas partir.

Shanda Hill

Le caprin s’est donc retrouvé sur la planche avec un gilet de sauvetage, et ce, même si les chèvres sont d’excellents nageurs. Ça aide à limiter le nombre de questions que je reçois puisque beaucoup de gens ne savent pas que les chèvres savent nager , dit-elle.

Les chèvres savent aussi courir rapidement. Shanda Hill part souvent dans des randonnées de 12 km avec ses quatre chèvres. Ils la motivent dans son entraînement, d’autant plus que ses courses ont été annulées cette année en raison de la pandémie.

Shanda Hill et les quatre chèvres sur un piano.

Les quatre petites chèvres suivent Shanda Hill partout, y compris lorsqu'elle joue du piano à l'extérieur de sa maison.

Photo : Jacs Spence

En plus d’être des partenaires d’entraînement, les chèvres de Shanda apprécient la musique qu’elle joue du piano à l’extérieur de la maison.

Il y a deux mois, Shanda Hill a été couronnée athlète de l’année du nord de l’Okanagan. Elle était la première canadienne à terminer au Mexique en octobre un double déca triathlon, soit l’équivalent de 20 triathlons Ironman.

Avec les informations de Winston Szeto, Daybreak South, Pamela McCall et Brady Strachan

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !