•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Retour à l’école lundi pour les élèves de la Polyvalente Deux-Montagnes

Vue sur la polyvalente Deux-Montagnes.

La direction de la polyvalente Deux-Montagnes a annoncé que les élèves mis en congé forcé pourront revenir à l’école dès lundi.

Photo : Radio-Canada

Ismaël Houdassine

Les élèves de la polyvalente Deux-Montagnes, dans les Laurentides, qui ont été privés de classe après qu'une vingtaine d'enseignants à risque de contracter la COVID-19 ont été placés en isolement préventif jusqu'au 4 septembre pourront revenir à l’école dès lundi, a annoncé la direction de l’établissement.

Dans une note transmise aux parents, le directeur de la polyvalente, Michel Perron, a déclaré que son administration était parvenue à trouver des remplaçants pour pallier l’absence physique des enseignants mis en quarantaine.

Alors que le milieu scolaire au Québec souffre d’une pénurie de professeurs, la direction n’avait pas caché ses craintes sur les difficultés de pouvoir trouver des suppléants pour les jours à venir.

Bonne nouvelle! Grâce à la mobilisation et à la grande collaboration de notre personnel, nous sommes en mesure de vous annoncer la reprise des cours en présentiel pour tous nos élèves de 4e et 5e secondaire dès lundi selon l’horaire régulier, peut-on lire dans la note que Radio-Canada a pu consulter.

La mise en quarantaine préventive jeudi d’une vingtaine de professeurs et membres du personnel, après avoir été en contact étroit avec une personne infectée par la COVID-19, a entraîné l’annulation des cours de vendredi pour les élèves de 4e et 5e secondaire, qui en étaient seulement à leur deuxième jour d’école depuis la rentrée.

Nous sommes préoccupés tout autant que vous (les parents) par l’application et le respect des mesures sanitaires édictées par la santé publique.

Michel Perron, directeur de la polyvalente Deux-Montagnes

La polyvalente et la Commission scolaire de la Seigneurie-des-Mille-Îles (CSSMI) n’ont pas révélé si l’enseignant infecté présentait des symptômes avant de subir un test de dépistage ni à quel moment il a subi ce test de dépistage. On ne sait pas non plus le temps qui s’est écoulé avant que l’enseignant ne reçoive le résultat et s’il est demeuré au travail entre-temps.

Dans sa note, le directeur Michel Perron a d’ailleurs détaillé les modalités de ce nouveau retour à l’école chamboulé par la COVID-19.

[Les] élèves recevront le service éducatif auquel ils ont droit, en classe, selon la formule d’un enseignement à distance dispensé par leur enseignant régulier avec l’aide d’un autre enseignant en classe qui viendra apporter un support additionnel afin que le groupe-classe visé reçoive l’enseignement prévu.

M. Perron a indiqué que ce deuxième professeur aura comme mandat d’assurer la gestion de la classe pour faciliter les interactions pédagogiques.

Congestion durant les pauses

Le directeur, qui a affirmé faire tout ce qui est humainement possible pour assurer la sécurité sanitaire des enfants, est également revenu sur la gestion des pauses au sein de son établissement.

Plusieurs vidéos ont circulé ces derniers jours sur les réseaux sociaux où l’on peut voir des élèves s’entasser dans les corridors de la polyvalente malgré l’obligation de respecter la distanciation physique. La direction dit avoir corrigé la situation pour éviter à l’avenir ce genre de regroupement.

Les élèves devront demeurer à l’étage où est situé leur local de groupe-classe lors des pauses pour empêcher qu’ils se rendent dans les aires communes de l’école où nous avions observé une congestion importante.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !