•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Manifestation contre le port du masque obligatoire à Ottawa

Foule de manifestants derrière des barrières de sécurité.

Les premiers manifestants se sont regroupés vers 12 h devant le Parlement à Ottawa.

Photo : Radio-Canada / David Thurton

Radio-Canada

Des manifestants se sont rassemblés samedi après-midi sur la colline du Parlement à Ottawa pour s'opposer au port du masque obligatoire.

Selon une estimation de Radio-Canada, plusieurs centaines de personnes étaient rassemblées sur la colline par un après-midi gris et pluvieux. En juillet dernier, une manifestation similaire avait rassemblé une centaine de personnes. Contacté par Radio-Canada, le Service de protection parlementaire n'a pas été en mesure de fournir une approximation du nombre de personnes présentes.

Les organisateurs de l’événement, The Line Canada, ont invité les manifestants dès 12 h à se regrouper devant le Parlement, et d’y rester jusqu’à 18 h. Plus de 200 000 personnes provenant de partout au pays étaient attendues.

The Line Canada se décrit sur son site web (Nouvelle fenêtre) comme un symbole national de résistance créé par le peuple pendant une période de lutte pour mettre fin à la corruption et la tyrannie.

Si les manifestants s’opposent à l’obligation de porter le masque dans les lieux publics intérieurs, c’est parce qu’ils estiment qu’elle brime les droits et libertés des Canadiens.

C’est le cas de Kelly Anne Wolfe, directrice générale pour The Line Canada, qui s'est dit pour la liberté. Si vous voulez porter un masque ou un tutu, nous n’avons rien à dire là-dessus, c’est votre droit, a-t-elle lancé. [Mais] vous n’avez pas le droit de mettre un masque sur mon visage ou sur le visage de mes enfants.

Selon elle, la protection de sa santé serait une responsabilité individuelle et non collective. Ce n’est pas la responsabilité des autres de protéger ma santé, c’est la mienne, croit la manifestante.

Sur des pancartes, on pouvait aussi lire : Reprenons notre pouvoir, ou encore Mes enfants, mon choix, La liberté est essentielle. Des manifestants portaient aussi des drapeaux canadien, québécois et américain.

De son côté, Paula Tucci s'est dit elle aussi présente devant le Parlement au nom de la liberté. Les gens ne réalisent pas qu’ils ont des droits, estime-t-elle.

Les mesures mises en place afin de lutter contre la propagation de la COVID-19, notamment la réglementation du nombre de personnes lors de rassemblement, ne respecteraient pas les droits de la population, selon elle.

20 nouveaux cas de COVID-19 à Ottawa

Pour sa part, Santé publique Ottawa (SPO) fait état samedi de 20 nouveaux cas de COVID-19. Deux nouvelles éclosions ont aussi été rapportées. Depuis le début de la pandémie, les autorités de santé dénombrent 2930 cas de COVID-19, dont un peu plus de 84 % sont rétablis.

La médecin en chef de SPO, Dre Vera Etches a exhorté la population à la plus grande vigilance mercredi. Selon la médecin, la plupart des nouvelles infections dans la ville sont le résultat d'un contact étroit avec d'autres personnes, et non les fruits d'une éclosion institutionnelle.

Elle a réitéré que le port du masque et la distanciation physique contribuent à limiter la transmission du virus ainsi que celui de la grippe cet automne.

Avec les informations de CBC

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !