•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Reprise des activités parascolaires le 14 septembre : des intervenants satisfaits en Outaouais

Un pupitre avec un ballon de baseketball et des fournitures scolaires.

Les activités parascolaires vont pouvoir reprendre dans les écoles secondaires du Québec à compter du 14 septemblre (archives).

Photo : iStock

On va mettre nos X sur le calendrier. La gestionnaire à la vie étudiante de la Polyvalente Nicolas-Gatineau n’a pas caché son enthousiasme, quelques minutes après le changement cap du gouvernement Legault vendredi quant au respect des bulles-classes pour les activités sportives et artistiques.

C’est vraiment une excellente nouvelle, a ajouté Isabelle Léger en entrevue avec Radio-Canada. D’avoir vu la déception auprès des membres du personnel, mais aussi des élèves, c’était difficile pour nous.

Le premier ministre du Québec dit avoir entendu les préoccupations des personnes impliquées, qui avaient dénoncé en grand nombre les restrictions énoncées jeudi par le ministre de l’Éducation, Jean-François Roberge.

L’étanchéité des groupes-classes qui devait être respectée au moins pendant un mois allait réduire grandement la pratique artistique, culturelle et sportive. La nouvelle décision du gouvernement permettra la reprise des activités parascolaires plus rapidement.

Notre dossier COVID-19 : ce qu'il faut savoir

Les deux premières semaines de classe, c’était le moment justement où les gens des programmes sportifs, des activités culturelles et sociales présentaient aux élèves l’ensemble de l’offre de service, donc honnêtement chez nous, ç’a très peu d’impact, il n’y aura rien qui sera retardé, a affirmé Mario Vachon, directeur général du Collège Saint-Alexandre.

François Legault a toutefois prévenu que la date du 14 septembre serait maintenue uniquement si les consignes sont appliquées et que le nombre de cas demeure au même niveau qu'actuellement.

Isabelle Léger en entrevue à l'extérieur.

Isabelle Léger, gestionnaire à la vie étudiante de la Polyvalente Nicolas-Gatineau.

Photo : Radio-Canada

Les intervenants du milieu scolaire croient que la nouvelle date permettra aux élèves de s’adapter à leur retour en classe en contexte de pandémie, tout en mettant en place les plans nécessaires pour le retour rapide des activités parascolaires.

La période de deux semaines est totalement raisonnable. Ça permet aux élèves d’apprivoiser les nouvelles règles.

Mario Vachon, directeur général du Collège Saint-Alexandre

On va être capable d’accueillir les élèves avec leur passion dans leur établissement scolaire après plus de cinq mois et demi, six mois, de ne pas avoir eu la possibilité de fréquenter l’école, a poursuivi Isabelle Léger, qui a assisté à la rentrée des élèves de première secondaire de Nicolas-Gatineau vendredi.

Avec les informations d'Ismaël Sy

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !