•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Échantillons contaminés : « Ça arrive, c'est normal », assure le Dr Arruda

Horacio Arruda a le doigt pointé en répondant à une question lors d'une conférence de presse.

Le Dr Arruda ne s'inquiète pas des tests analysés incorrectement cette semaine à Montréal.

Photo : Radio-Canada / Ivanoh Demers

Radio-Canada

Québec révise à la hausse le nombre d'échantillons contaminés qui ont fait grimper artificiellement le nombre de cas d'infection par la COVID-19 à Montréal cette semaine.

Dans son bilan quotidien transmis par communiqué vendredi matin, le ministère de la Santé et des Services sociaux écrit que la réévaluation a permis d'identifier un total de 78 cas confirmés de la COVID-19 dont le résultat aurait dû être négatif plutôt que les 40 cas préalablement annoncés mercredi. Ceux-ci sont retirés graduellement, précise-t-il.

Ça arrive, c'est normal, a assuré en après-midi le directeur national de santé publique, Horacio Arruda.

C'est impossible qu'il n'y ait jamais de contamination des tests, mais il y a des mécanismes pour s'en rendre compte, et c'est ce qui est arrivé dans ce cas-ci, a-t-il poursuivi. Souvent, les cas ne sont jamais déclarés, parce que les laboratoires se rendent compte qu'il y a eu un problème et, à ce moment-là, ils nettoient tout, ils désinfectent, et puis ils refont les tests.

Le Dr Arruda n'a pas fourni d'explications claires sur ce qui s'est passé, mais il a donné des exemples de contamination croisée, expliquant que, dans tout le processus du test, qui va du prélèvement jusqu'à l'ensemencement dans le laboratoire, il peut y avoir des moments où des particules de virus d'un échantillon vienne contaminer soit les réactifs où l'on fait les tests, soit les pipettes, etc.

Près de 100 cas supplémentaires

Le bilan publié vendredi indique par ailleurs que la COVID-19 a infecté 98 personnes au cours de la dernière période de 24 heures qui s'est terminée jeudi à 16 h. Aucun décès n’est toutefois survenu dans ce laps de temps.

Un décès survenu avant le 21 août a été ajouté au bilan total du Québec, qui demeure néanmoins inchangé à 5750 morts, puisqu'un autre décès imputé à la maladie n'y était finalement pas attribuable.

Le nombre de personnes hospitalisées en raison de la COVID-19 grimpe de 2 à 117, dont 17 se trouvent aux soins intensifs, soit 2 de plus que la veille.

Le ministère considère pour l'instant que 62 124 Québécois ont été infectés depuis le début de la pandémie. De ce nombre, 55 008 sont rétablis.

Le nombre de tests de dépistage de la COVID-19 effectués mercredi, dernière journée pour laquelle des données sont disponibles, s'élève à 15 711.

COVID-19     : ce qu'il faut savoir

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !