•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Guillaume Paradis candidat à la mairie de L'Ancienne-Lorette

Guillaume Paradis

Guillaume Paradis

Photo : Courtoisie Guillaume Paradis

Le porte-parole du ministère des Transports (MTQ), Guillaume Paradis, entend déposer sa candidature vendredi afin de se présenter comme candidat à la mairie de L’Ancienne-Lorette.

L’homme de 42 ans, père de trois enfants, y habite depuis 37 ans. S’il est porté au pouvoir, le 4 octobre prochain, il promet une gestion responsable du budget de la Ville.

Guillaume Paradis ne compte pas faire de projets extravagants.

Mon but, c'est vraiment de faire les améliorations requises à gauche, à droite, un peu partout sur le territoire pour que nos gens ici soient bien, aient des services de qualité et un taux de taxes acceptable , explique-t-il.

Poursuivre la lutte

Il a toutefois l’intention de tout faire pour récupérer les sommes versées en trop par les Lorettains en frais d’agglomération à la Ville de Québec.

En septembre 2018, la Cour supérieure avait donné raison à la Ville de L'Ancienne-Lorette.

Le juge Bernard Godbout avait conclu que la ville défusionnée avait payé trop cher pour certains services communs. Il avait condamné Québec à verser plus de 38 millions de dollars aux villes défusionnées.

Cette décision a été portée en appel par l’administration Labeaume.

C'est tout à fait certain qu'on va aller au fin fond de cette histoire-là. On a gagné. On va continuer à se battre. Il y a des sommes qui nous sont dues. Elles seront retournées autant que possible aux citoyens qui ont payé en trop , soutient Guillaume Paradis.

Pas convaincu par le tramway

Celui qui agit comme porte-parole du MTQ depuis près de dix ans estime que les services de transport en commun doivent être améliorés, tant à Québec qu’à L’Ancienne-Lorette.

Guillaume Paradis n’est pas convaincu, toutefois, que la solution passe par le tramway.

La question que je me pose, c'est comment le tramway, qui est un projet qui semble coûteux, va aider les gens de L'Ancienne-Lorette à avoir un meilleur transport en commun? Je ne suis pas rassuré encore , lance-t-il.

Pour le 3e lien

Le candidat à la mairie est davantage favorable à la construction d’un 3e lien entre Québec et Lévis.

C'est un projet qui va permettre de rééquilibrer la circulation au bénéfice des gens de L'Ancienne-Lorette. Lorsqu'il y a un problème sur les ponts, ça se répercute rapidement sur les autoroutes Henri-IV, Duplessis et le boulevard Hamel. Le 3e lien va permettre de résoudre ce problème-là, j'en suis convaincu , affirme-t-il.

À la manière d'un c.a.

Guillaume Paradis a l’intention de diriger les séances du conseil municipal d’une façon bien différente de son prédécesseur, Émile Loranger, décédé dans l'exercice de ses fonctions. Il souhaite maintenir des relations cordiales avec tous les conseillers et les citoyens.

J'étais horrifié, lorsque j'allais au conseil municipal, de voir le ton qui était utilisé dans les échanges. Un conseil municipal, quant à moi, doit davantage être mené comme un conseil d'administration. Les gens peuvent être en désaccord. On l'exprime, on vote et qu’on ait gagné ou perdu, on passe au point suivant sans se laisser teinter par les minutes précédentes , exprime-t-il.

De nouvelles sources de revenus?

La Ville de L’Ancienne-Lorette, enclavée, est limitée dans son développement. Guillaume Paradis croit qu’il est possible pour la municipalité de développer de nouvelles sources de revenus en favorisant les investissements sur les propriétés existantes.

Les autres candidats à la mairie sont pour l’instant le conseiller municipal Gaétan Pageau et la notaire à la retraite Ginette Nadeau.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !