•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Maski-récolte pourrait étendre ses activités à l’ensemble de la Mauricie

Des cueilleurs dans un champ de fraises

Des bénévoles de l'organisme Maski récolte cueillent des fraises dans un champ.

Photo : Radio-Canada / Facebook / Maski récolte

Radio-Canada

L’organisme Maski-récolte, qui ramasse les fruits et légumes cultivés et restés dans les champs, pourrait élargir son territoire actuel de la MRCv de Maskinongé à l’ensemble de la Mauricie.

La formule a eu beaucoup de succès et a aussi suscité l’intérêt de la part d’autres secteurs de la Mauricie, mais aussi d’ailleurs au Québec, a rapporté au micro de Toujours le matin Isabelle Bordeleau, agente de développement territorial dans la MRC de Maskinongé.

C’est ce qui a incité Maski-récolte à développer, en partenariat avec le MAPAQ notamment, une trousse clé en main pour que d’autres organismes suivent dans ses pas.

Mis en service il y a trois ans, Maski-récolte a recours à des bénévoles pour cueillir des produits frais qui seront répartis à parts égales entre les producteurs, les bénévoles et des organismes communautaires de la santé.

Ce qu’on récolte, ce sont les fonds de champ, qui ne sont pas rentables à aller chercher souvent pour les producteurs, a résumé Isabelle Bordeleau.

Maski-récolte a déjà fait des petits : cette année, un projet similaire a vu le jour dans la MRC des Chenaux en Mauricie.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !