•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Deux nouvelles prisons et trois agrandissements pour l’Ontario

Un montage de cinq photos sur lequel on voit l'affiche du Centre de détention d'Ottawa-Carleton, la salle à manger, une salle de bain en délabrement, des graffitis et la salle de lavage de la prison.

L'état du Centre de détention d'Ottawa-Carleton laisse à désirer. (archives)

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2020 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

L'Ontario construira deux nouvelles prisons et en améliorera trois autres dans le cadre d'un important investissement visant à moderniser le système correctionnel dans l'est de l'Ontario, a déclaré jeudi le premier ministre Doug Ford.

Le 16 juin dernier, le gouvernement de l'Ontario annonçait un investissement de 500 millions de dollars pour les services correctionnels de premières lignes et l'embauche de 500 nouveaux travailleurs.

On sait maintenant à quoi servira cette enveloppe. Une partie des fonds doit servir à remplacer la plus ancienne prison de la province, celle de Brockville, construite en 1842, par un nouvel établissement.

Un nouveau complexe correctionnel sera aussi construit sur un terrain appartenant déjà au gouvernement provincial. Ce nouveau complexe doit voir le jour à Kemptville, en Ontario, à environ 60 km au sud d'Ottawa.

« La stratégie contribuera à réduire la surpopulation dans les prisons provinciales tout en favorisant la santé mentale des personnes incarcérées. »

— Une citation de  Doug Ford, premier ministre de l'Ontario

Du même coup, le gouvernement ontarien financera la rénovation du centre de détention d'Ottawa-Carleton. On veut d'ailleurs y offrir plus efficacement des programmes pour les détenues et d'autres initiatives, peut-on lire dans le communiqué.

La rouille et la saleté maculent la pièce.

La toilette de cette cellule de la prison d'Ottawa-Carleton est en piètre état. (archives)

Photo : Radio-Canada

Une autre portion de l’enveloppe ira à l'agrandissement du centre correctionnel et de traitement de la vallée du Saint-Laurent à Brockville ainsi qu’au centre de détention de Quinte.

Au total, ces projets de construction ajouteront 375 lits, dont 70 seront dédiés aux femmes.

Ces investissements aideront à promouvoir la sécurité, à fournir des outils et un soutien supplémentaires et à améliorer l'environnement de travail du personnel correctionnel de première ligne, a déclaré le premier ministre Ford.

« Je veux que notre personnel correctionnel sache que nous vous soutiendrons toujours. »

— Une citation de  Doug Ford, premier ministre de l'Ontario

Les nouveaux détails surviennent quelques jours à peine après que la Commission ontarienne des droits de la personne ait déposé une requête auprès du Tribunal des droits de la personne.

La province n'avait pas réussi à empêcher les détenus souffrant de troubles mentaux de se retrouver en isolement, estime la Commission.

Selon la province, il y a environ 6 100 adultes en détention dans les prisons de l'Ontario chaque jour.

Avec les informations d'Amanda Pfeffer de CBC

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !