•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Rêver Montréal : une grande plage dans le Vieux-Port

Du sable et des parasols autour d'un plan d'eau dans lequel se baignent des gens.

Une illustration de ce à quoi pourrait ressembler une plage dans le bassin du quai de l'Horloge.

Photo : Victor Balsis

Un comité de citoyens estime que le projet de bain flottant envisagé par l'administration Plante sur le quai de l'Horloge est beaucoup trop modeste pour une ville de la taille de Montréal. Ils proposent plutôt que tout le bassin de ce quai soit transformé en grande plage.

Cela fait des années que le groupe Les amiEs du courant Sainte-Marie milite pour un meilleur accès au fleuve Saint-Laurent avec des lieux de baignade. Lorsqu'ils ont appris, il y a quelques jours, que le projet de bain flottant dans le Vieux-Port, qui devait être réalisé pendant le premier mandat de Projet Montréal, était reporté, les membres du groupe en ont profité pour dévoiler leur propre proposition.

Le président des AmiEs du courant Sainte-Marie, Victor Balsis, trouve le projet de la Ville trop petit, trop modeste. La Ville, depuis au moins deux administrations municipales, réfléchit à un bain portuaire. Mais nous, nous pensons que ce n'est pas suffisant pour une ville de la taille de Montréal. Il faut penser à quelque chose de plus grand, dit-il.

Le projet de bain flottant est inspiré de ce qui a été fait, entre autres, à Copenhague, au Danemark. Cependant, la capitale danoise et sa banlieue comptent 1,3 million d'habitants, alors que le Grand Montréal dépasse les 4 millions.

De plus, depuis que l'ancien chef de Projet Montréal Richard Bergeron a évoqué pour la première fois l'idée d'un bain flottant en 2014, l'arrondissement de Ville-Marie connaît une profonde métamorphose. Victor Balsis cite en exemple le déménagement de Radio-Canada et celui de la brasserie Molson. Quelque 7500 nouveaux logements doivent être construits dans le secteur au cours des prochaines années.

La plage dont rêvent Les amiEs du courant Saint-Marie n'est donc pas uniquement à vocation récréotouristique. Elle vise aussi à répondre au besoin des Montréalais qui seront de plus en plus nombreux à habiter le secteur et à y travailler.

Pourquoi le bassin du quai de l'Horloge?

De l'est de l'île et jusqu'au Vieux-Port, les voies ferrées empêchent l'accès au fleuve et donc la possibilité d'y aménager une plage. Le bassin de l'Horloge est le premier endroit, lorsqu'on arrive de l'est, où les gens peuvent avoir accès à l'eau.

On trouve que le site ici, au bassin, c'est un endroit qui se prêterait bien pour faire vraiment une grande plage dans Ville-Marie, dans le Vieux-Port.

Une citation de :Victor Balsis, président des AmiEs du courant Sainte-Marie

Un autre argument avancé par le groupe est la magnifique vue qu'offre le bassin de l'Horloge. La plupart des grands quais du Vieux-Port sont perpendiculaires au fleuve, la vue y est donc limitée puisqu'elle donne sur la Cité-du-Havre. Le quai de l'Horloge a la particularité d'être parallèle au fleuve et d'offrir une vue dégagée sur le pont Jacques-Cartier et La Ronde au loin.

En ce moment, ce bassin est occupé par la marina du Yacht Club de Montréal, entourée de grands stationnements. Victor Balsis estime que la marina devrait déménager. Il propose que ce soit situé quelque part entre les autres grands quais du Vieux-Port. Il existe déjà une petite marina, le Port d'escale, entre les quais Jacques-Cartier et King-Edward, qui pourrait, selon lui, être agrandie.

Portrait de Victor Balsis devant une marina.

Le président des AmiEs du courant Sainte-Marie, Victor Balsis, devant la marina du Port d'escale située entre les quais Jacques-Cartier et King-Edward.

Photo : Radio-Canada / René Saint-Louis

En ce qui concerne les stationnements, il faudrait aussi les déplacer. Les voitures devraient stationner à l'extérieur de l'emplacement, selon Victor Balsis.

Le Vieux-Port et le Vieux-Montréal sont déjà trop achalandés. Il y a trop d'autos, il y a de la circulation, ça ne bouge pas. Alors, s'il y avait un stationnement hors site, peut-être en sous-sol ou étagé, là les gens pourraient stationner et venir au Vieux-Port à pied ou en navette.

Une citation de :Victor Balsis, président des AmiEs du courant Sainte-Marie
Vue panoramique du bassin de l'Horloge et du Yacht Club de Montréal, avec le centre-ville de Montréal en arrière-plan.

Vue actuelle du bassin et du Yacht Club de Montréal

Photo : Radio-Canada / Bernard Barbeau

Une proposition, pas un projet...

Victor Balsis préfère pour l'instant qualifier sa plage de proposition plutôt que de projet. Ce pourrait devenir un projet si la Ville et les Montréalais décidaient de l'appuyer, souligne-t-il.

Or, ni l'administration Plante ni l'opposition n'ont voulu commenter l'idée d'une grande plage dans le Vieux-Port.

L'élu du district Saint-Jacques, qui inclut le Vieux-Montréal, Robert Beaudry de Projet Montréal, a bien reçu les croquis de la plage, mais n'a pas encore rencontré Les amiEs du courant Sainte-Marie. Il est donc trop tôt, selon lui, pour se prononcer.

De son côté, le porte-parole de la Société du Vieux-Port de Montréal, Jean-Philippe Rochette, rappelle qu'il existe déjà une plage dans le secteur même si la baignade y est interdite... pour l'instant.

Il faut comprendre qu'il y a déjà une plage, la plage de l'Horloge qui est ouverte depuis plusieurs années déjà. On remercie ces gens-là de l'intérêt qu'ils portent au développement du Vieux-Port. Cependant, il faut comprendre qu'on travaille déjà avec la Ville de Montréal sur l'implantation possible d'un bain portuaire au bout du quai de l'Horloge.

Une citation de :Jean-Philippe Rochette, responsable des relations publiques à la Société du Vieux-Port de Montréal

Victor Balsis tient à rappeler que la Société du Vieux-Port relève du gouvernement fédéral et qu'à ce titre les terrains appartiennent aux citoyens. Alors, pourquoi ne pas en utiliser une petite partie pour répondre aux besoins des Montréalais en ayant un lieu de baignade digne de ce nom?

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !