•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Julie Green élue sans opposition au Conseil exécutif des T.N.-O.

Julie Green regarde la caméra.

Julie Green est la députée de Yellowknife Centre.

Photo : Radio-Canada / Mario De Ciccio

Les membres de l’Assemblée législative des Territoires du Nord-Ouest ont élu sans opposition la députée de Yellowknife Centre, Julie Green, au poste de ministre laissé vacant après la révocation de Katrina Nokleby mercredi.

Malgré un débat sur l'éligibilité des candidats au cours de la rencontre, la députée est la seule candidate remplissant les conditions requises à s'être levée à la Chambre pour obtenir le poste.

Dans un gouvernement de consensus comme aux Territoires du Nord-Ouest, ce sont les députés qui choisissent la première ministre et les six autres membres de son Conseil exécutif.

Julie Green sera officiellement assermentée par la commissaire des Territoires du Nord-Ouest au poste de ministre mardi.

Ses responsabilités devront lui être attribuées au cours des prochaines semaines par la première ministre Caroline Cochrane, qui n'écarte pas la possibilité d’un remaniement ministériel important.

Débat sur l'éligibilité

Sa nomination au sein du Conseil exécutif ne s’est tout de même pas faite sans querelle à l’Assemblée législative.

Une convention sur la formation du Conseil exécutif assure qu'il doit toujours être composé de deux députés provenant des régions du sud du territoire, de deux députés du nord et de deux autres de Yellowknife.

Comme le poste à pourvoir était l’un des deux postes de Yellowknife, la convention exige que seuls les députés de Yellowknife soient éligibles.

Steve Norn devant l'assemblée législative des T.N.-O.

Steve Norn est le député de Tu Nedhé-Wiilideh.

Photo : Radio-Canada / Mario De Ciccio

Cela n’a pas empêché le député de Tu Nedhé-Wiilideh, Steve Norn, de prendre la parole au début de la rencontre pour remettre en question cette convention et de tenter de se porter candidat.

J'ai des électeurs de Yellowknife, a déclaré le député, dont la circonscription comprend les communautés de Ndilo et de Dettah, adjacentes à la capitale. Je crois que je pourrais me lever et présenter mon nom pour cette nomination.

S’en sont suivis plusieurs commentaires de députés selon lesquels que ce n'était pas le moment de revoir le processus de sélection.

Il s'agit d'un principe semi-constitutionnel du gouvernement de consensus , a rétorqué le député de Yellowknife-Nord et président du caucus, Rylund Johnson. On ne peut tout simplement pas le changer sans une discussion approfondie.

J’ai été refoulé par le système, a déclaré Steve Norn lorsque sa candidature a été rejetée.

La Chambre de l'Assemblée législative des T.N.-O.

Les Territoires du Nord-Ouest sont gouvernés par un gouvernement de consensus composé de 19 députés.

Photo : Radio-Canada / Mario De Ciccio

La nouvelle ministre

Julie Green est une ancienne employée de CBC qui en est à son deuxième mandat comme député de Yellowknife Centre.

Mme Green est aussi reconnue dans la capitale pour son travail auprès d'organismes à but non lucratif dans le domaine de la réduction de la pauvreté et du logement.

Je n’ai fait aucune promesse, personne ne m’a promis quoi que ce soit et je me tiens ici grâce à mes propres mérites.

Julie Green, ministre élue des T.N.-O.

« Il y a énormément de division alimentée par des acteurs internes ou externes dans cette Assemblée, a remarqué Julie Green après sa nomination. Nous devons arrêter d'aller dans cette direction et commencer à travailler ensemble. »

Avec des informations de Sara Minogue et de John Last

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !