•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La Saskatchewan investit 31 M$ pour créer son premier site de traitement des terres rares

De la poudre de minéraux divisée en six montagnes de couleur différente.

Quelques échantillons de métaux qualifiés de terres rares.

Photo : Courtoisie : Samdim

Radio-Canada

Le gouvernement saskatchewanais annonce un investissement de 31 millions de dollars pour la création d’un site de traitement des terres rares. Il s’agira du premier emplacement de ce genre au Canada, selon la province.

Ce nouveau site permettra d’extraire du minerai qui contient des métaux essentiels à l’économie mondiale moderne et au développement économique, précise le gouvernement provincial.

Le premier ministre Scott Moe a qualifié ce projet de monumental, notant que cet investissement s'inscrivait dans le plan de croissance 2020-2030 de la province.

La demande mondiale d’éléments de terres rares augmentera considérablement au cours de la prochaine décennie, principalement en raison de l’augmentation du nombre de véhicules électriques, de la production d'énergie renouvelable et de toutes formes d'appareils électroniques, mentionne-t-il.

Scott Moe est d’avis que ce nouveau site sera le modèle à suivre pour de futures expansions commerciales en ce qui concerne des terres rares en Saskatchewan.

Nous espérons que cet investissement établira la Saskatchewan comme leader provincial et national de l'industrie minière, note le premier ministre.

Le ministre responsable du projet, Jeremy Harrison, explique que la construction du nouveau site entraînera la création de 50 nouveaux emplois au cours des deux prochaines années. Par la suite, 24 emplois seront occupés lors de l’installation, notamment par des scientifiques et des ingénieurs.

Le projet sera mené par le Conseil de la recherche de la Saskatchewan. La construction débutera à l'automne et le site devrait être opérationnel d’ici 2022.

Avec les informations d’Alexis Lalemant

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !