•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Agression sexuelle : David Chaput St-Pierre subit son procès

Vue sur l'édifice du palais de justice.

Le palais de justice de Rouyn-Noranda.

Photo : Radio-Canada / Annie-Claude Luneau

Le Rouynorandien David Chaput St-Pierre, accusé d’agression sexuelle, d’agression sexuelle causant des lésions et d’agression sexuelle armée subissait son procès mercredi à Rouyn-Noranda. L’homme de 35 ans fait face à quatre chefs d’accusation.

Mercredi matin, la présumée victime a présenté son témoignage. Elle a passé la majeure partie de la journée à la barre, mercredi, décrivant avoir vécu des épisodes de violence psychologique et sexuelle.

À quelques reprises, elle a dû s’interrompre, submergée par l’émotion.

Elle a décrit l’accusé comme étant un homme contrôlant, jaloux et dont les pulsions sexuelles étaient omniprésentes.

La juge intervient

En après-midi, Me Pierre Grygiel a contre-interrogé la présumée victime. Il lui a notamment demandé pourquoi elle n’a pas pris les mesures nécessaires pour ne plus vivre ce type de violence.

À un certain point, dans la première partie de son contre-interrogatoire, elle a éclaté en sanglots et la juge Marie-Claude Bélanger a interrompu le contre-interrogatoire.

La magistrate a alors jugé que la défense questionnait les choix de vie de la présumée victime en présentant des questions accusatrices et inappropriées, selon ses propres termes.

Je ne vous permettrai pas de questionner ses choix de vie, a lancé la juge, en direction de Me Grygiel.

Le procès devrait se terminer jeudi, avec le passage à la barre de l’accusé.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !