•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Elon Musk prévoit faire une démonstration de son interface cerveau-machine vendredi

Rendement en trois dimensions d'une main humaine et d'une main de robot pointant vers un cerveau multicolore.

Selon Elon Musk, il faut atteindre la symbiose avec l'intelligence artificielle avant que cette dernière ne devienne impossible à contrôler.

Photo : getty images/istockphoto / Peshkova

Radio-Canada

Le PDG de Tesla et SpaceX a annoncé sur Twitter qu’il ferait vendredi une démonstration de l’ambitieuse interface cerveau-machine développée par son entreprise Neuralink.

Dans son tweet, le fantasque homme d’affaires fait référence à un appareil Neuralink fonctionnel, sans donner plus de détails.

Il avait déjà annoncé en juillet dernier qu’une mise à jour sur les progrès de Neuralink serait présentée le 28 août, mais on en sait maintenant un peu plus sur ce dévoilement grâce à quelques messages obscurs laissés par Musk sur Twitter, dont celui-ci : Oui, nous allons montrer V2. Nous sommes encore loin de LASIK, mais pourrions en être assez proches dans quelques années.

V2 fait référence à un robot de deuxième génération développé par Neuralink et qui serait en mesure d’attacher les prothèses neurales de l’entreprise au cerveau humain, selon ce que rapporte The Verge.

Par LASIK, il prédit que les chirurgies pour se faire implanter une puce dans le crâne seront bientôt aussi simples que les corrections de vue au laser de l’entreprise Lasik.

Musk expliquait en juillet que le but à long terme des technologies Neuralink était d’atteindre un état de symbiose avec l’intelligence artificielle, qu’il perçoit comme une menace existentielle à l’humanité, si elle devait être développée sans limites.

La démonstration est prévue pour le 28 août, à 18 h.

Avec les informations de The Verge

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !