•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Une usine de filtration d'eau au coût de 4 M $ à Petit-Rocher

La nouvelle usine de filtration d'eau pour les citoyens de Petit-Rocher coûtera un peu plus de 4 M $.

La nouvelle usine de filtration d'eau à Petit-Rocher coûtera un peu plus de 4 M $.

Photo : Radio-Canada / François Vigneault

François Vigneault

La population de Petit-Rocher, dans le nord-est du Nouveau-Brunswick, pourra compter sur une nouvelle usine de filtration d'eau qui sera construite au coût d'un peu plus de quatre millions de dollars.

Le projet sera financé en grande partie par les gouvernements fédéral et provincial. Les autorités municipales de Petit-Rocher ne commenteront pas le dossier avant qu'une annonce officielle ne soit effectuée par Ottawa et Fredericton.

Toutefois, dans le procès-verbal de la réunion publique du 29 juin sur le site web du village, il est indiqué que Petit-Rocher a reçu le financement nécessaire pour aller de l'avant avec la nouvelle usine de filtration.

Le gouvernement fédéral acquittera 60 % de la facture. La part du provincial sera de 33,33 % et celle du Village, 6,67 %.

La nouvelle usine éliminera la présence de substances chimiques dans l'eau potable, comme le THM (trihalométhanes) et le AHA (acides haloacétiques), dont les taux dépassent à l'occasion quatre fois les normes de Santé Canada.

Les travaux de construction de la nouvelle usine de filtration d'eau ont récemment débuté tout près de l'usine actuelle qui puise son eau dans la rivière Nigadoo.

Les travaux de construction de la nouvelle usine de filtration d'eau ont récemment débuté tout près de l'usine actuelle.

Photo : Radio-Canada / François Vigneault

La formation de THM et de AHA dans l'eau se fait lorsque le chlore entre en contact avec des matières organiques, comme des feuilles mortes. Petit-Rocher puise son eau potable dans la rivière Nigadoo.

La municipalité de Petit-Rocher, dans le nord-est de la province, puise son eau potable dans la rivière Nigadoo.

La municipalité de Petit-Rocher puise son eau potable dans la rivière Nigadoo.

Photo : Radio-Canada / François Vigneault

Selon des études, une concentration élevée de THM et de AHA dans l'eau pourrait augmenter légèrement le risque de cancer après une longue période d'exposition. Il est recommandé d'utiliser des filtres ou encore de laisser reposer l'eau au réfrigérateur pour éliminer ces molécules-là.

Des employés d'Énergie NB s'affairent à déplacer des poteaux électriques pour permettre la construction de la nouvelle usine de filtration d'eau.

Des employés d'Énergie NB s'affairent à déplacer des poteaux électriques pour permettre la construction de la nouvelle usine de filtration.

Photo : Radio-Canada / François Vigneault

Des citoyens de Petit-Rocher pressaient le Village, depuis plusieurs années, à agir pour corriger la situation. Patrick Mallet est l'un d'eux.

C'est une réaction de grande satisfaction parce qu'on a quand même mis de l'avant fréquemment la nécessité de régler le problème d'eau pour les jeunes de notre communauté et pour l'avenir de notre communauté aussi, dit-il.

Les travaux de construction des nouvelles installations ont récemment débuté à proximité de l'usine actuelle et devraient se poursuivre jusqu'en juin 2021. Le contrat a été octroyé à la compagnie Design Built Mechanical (DBM), de Charlo.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !