•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Des commerçants s'indignent de la création de pistes cyclables sur Saint-Denis

Une cycliste roulant devant une murale sur une voie cyclable.

Le reportage de Jacques Bissonnet

Photo : Radio-Canada / Benoît Chapdelaine

Radio-Canada

L'implantation du Réseau express vélo (REV) sur l'une des plus importantes artères de la métropole a rebondi au conseil municipal, mardi, après la publication d'une lettre ouverte signée par une soixantaine de marchands inquiets pour l'avenir de leur commerce.

Le texte, publié dans La Presse+, dénonce l'aménagement sur Saint-Denis de deux pistes cyclables, situées de chaque côté de la rue. Ces travaux, qui sont déjà commencés, devraient normalement se terminer cet automne.

Les commerçants, qui ont subi durement les impacts de la réfection de la rue Saint-Denis en 2015-2016, se plaignent que le REV enlèvera tout espace de stationnement (déjà peu nombreux) pendant les mois de construction, et deux voies de circulation en définitive.

Ces modifications auront des conséquences majeures sur l’accessibilité à nos commerces pour la clientèle, écrivent-ils, particulièrement pendant l’hiver et la période des Fêtes. Elles entraveront les livraisons et les expéditions, et, par conséquent, l’approvisionnement et le commerce en ligne.

Alors qu’on nous martèle que nous entrons dans une ère de relance économique, [...] la Ville semble tout mettre en œuvre pour nous faire fermer, déplorent les signataires, qui demandent une rencontre d’urgence avec la mairesse Valérie Plante.

Un enjeu politique

Les craintes des commerçants de la rue Saint-Denis ont trouvé écho au conseil municipal, mardi, portées par les élus d'Ensemble Montréal.

La réalité, c'est qu'il n'y aura plus de commerces lorsque vous allez terminer vos travaux, parce que vous n'écoutez pas vos commerçants, a déploré le leader de l'opposition officielle Francesco Miele. Vous faites semblant. Vous leur donnez des faux espoirs.

On vous demande simplement de ne rien faire. D'arrêter de leur nuire.

Une citation de :Francesco Miele, leader de l'opposition officielle

Responsable des transports actifs au comité exécutif, Marianne Giguère a soutenu pour sa part que le REV n'aura pas d'influence négative sur l'affluence des commerces de la rue Saint-Denis. Au contraire.

On va permettre à des centaines, des milliers de personnes – des gens qui ont de l'argent dans leur poche, qui voient les vitrines, qui peuvent s'arrêter – d'enfin accéder à la rue Saint-Denis, a-t-elle répondu à son vis-à-vis.

En entrevue à l'émission Le 15-18, le maire de l'arrondissement du Plateau-Mont-Royal, Luc Rabouin, qui est également responsable du développement économique au comité exécutif, a fait valoir lui aussi que l’aménagement de voies cyclables sur Saint-Denis amènera de nouveaux clients sur cette artère, en plus de réduire la circulation.

Ça va être une rue beaucoup plus agréable pour aller se promener, prendre un verre, sortir au théâtre.

Une citation de :Luc Rabouin, responsable du développement économique au comité exécutif de la Ville de Montréal

M. Rabouin affirme par ailleurs que les travaux ont d’abord été entrepris sur la portion nord de la rue Saint-Denis, là où il y a moins de commerces, pour que les restaurants plus au sud puissent conserver leur terrasse pendant l’été.

Les travaux au sud de la rue Gilford ne commenceront qu’après la fête du Travail. M. Rabouin promet qu'ils seront terminés à temps pour les Fêtes, une saison cruciale pour les commerçants.

Le maire du Plateau souligne enfin que ces travaux de surface n'ont rien à voir avec ceux de 2015-2016, période au cours de laquelle la rue Saint-Denis avait été complètement éventrée.

Avec la collaboration de Benoît Chapdelaine

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !