•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Fermeture de la marina de Lachine : l'opposition prend le parti des plaisanciers

« Sauvons la marina », peut-on lire sur plusieurs pancartes brandies par les protestataires.

Des dizaines de personnes ont manifesté contre la fermeture de la marina de Lachine, lundi, devant l'édifice Lucien-Saulnier, qui héberge les élus montréalais pendant les rénovations de l'hôtel de ville.

Photo : Radio-Canada

Ensemble Montréal se porte à la défense des plaisanciers de Lachine, qui devront quitter leur marina pour de bon à la fin de la saison.

Le parti politique, qui forme l'opposition officielle à l'Hôtel de Ville, a déposé lundi une pétition signée par plus de 10 000 personnes en faveur de la sauvegarde du plus important port de plaisance au Québec, que les élus de Projet Montréal souhaitent transformer en parc municipal au coût de 20 millions de dollars.

C'est Alan DeSousa, élu d'Ensemble Montréal et maire de l'arrondissement de Saint-Laurent, qui a porté le message de la nouvelle Association des plaisanciers du port de plaisance de Lachine, qui regroupe les propriétaires des 450 bateaux qui y sont amarrés.

Il a dénoncé une fermeture surprise, au beau milieu de l'été, en pleine pandémie de COVID-19, sans aucun égard aux plaisanciers, qui ne figure nulle part dans le programme électoral de Projet Montréal.

M. De Sousa a demandé à l'administration Plante de reconsidérer sa décision de mettre fin aux activités de la marina et de tenir des consultations publiques sur l'avenir du site qui, comme le soutient la pétition, fait partie de l’écosystème du Lac St-Louis et contribue aux attraits touristiques de Lachine et de Montréal depuis près de 100 ans.

Une rude bataille s'annonce

La nouvelle de la conversion du port de plaisance de Lachine a été annoncée le 8 juillet dernier. Les travaux de transformation devraient s'étendre de façon progressive jusqu'en 2025, mais des activités transitoires sont prévues dès l'an prochain. D'où le nécessité pour les plaisanciers de libérer la marina lorsque la présente saison prendra fin, en octobre.

Or, les propriétaires de bateaux n'entendent pas se laisser faire. Une centaine de plaisanciers ont d'ailleurs manifesté lundi midi devant l’édifice Lucien-Saulnier, qui héberge le conseil municipal pendant les rénovations de l'hôtel de ville.

La porte-parole de l'Association des plaisanciers, Josée Côté, a profité de l'occasion pour demander à la mairesse Valérie Plante de montrer de l'écoute. Car les deux rencontres qui ont eu lieu jusqu'à maintenant n'ont rien donné, dit-elle.

Mme Côté a réitéré lundi que ses membres étaient prêts à faire des concessions pour trouver une solution satisfaisante pour tout le monde – quitte à financer en partie les 16,5 millions de dollars nécessaires à la réfection des installations qui, selon l'administration, sont dans un état de vétusté avancé.

On lui demande de revoir sa décision, de s’asseoir avec nous pour négocier un projet de parc et de marina.

Josée Côté, porte-parole de l'Association des plaisanciers du port de plaisance de Lachine

Selon elle, le nautisme tel que pratiqué par les utilisateurs actuels du port de plaisance peut très bien cohabiter avec d'autres types d'usage, comme le canoë, le kayak, l'aviron ou la pêche.

Une maquette du projet.

L'administration Plante souhaite transformer le port de plaisance de Lachine pour faire plus de place aux sports nautiques non motorisés.

Photo : Ville de Montréal

Interpellé par Alan DeSousa lors de la séance virtuelle du conseil municipal, lundi après-midi, le responsable du dossier au comité exécutif, Robert Beaudry, a répété qu'il était temps de faire table rase de la marina et d'utiliser l'espace disponible pour en faire profiter au plus grand nombre.

Depuis 35 ans, les autorités municipales tentent de garder à flots le port de plaisance de Lachine, a-t-il rappelé, et force est de constater que chaque projet de maintien de la marina a été [...] un échec, et qu'encore aujourd'hui, l'entretien de cette marina est déficitaire.

Au lieu d'arriver avec un projet à l'identique – je sais que ce sont des choses que l'administration précédente appréciait – nous sommes arrivés avec un projet bonifié qui pourra répondre aux besoins de Montréalais et des Montréalaises, et non pas seulement [aux plaisanciers], dont la majorité n'habite pas l'île de Montréal, a rétorqué M. Beaudry à son vis-à-vis.

Des bateaux amarrés à la marine de Lachine.

Le port de plaisance de Lachine en est à son dernier été.

Photo : Radio-Canada

Le Grand Montréal compte environ 35 marinas pour un total de presque 4000 places, selon le site web de la Ville de Montréal. Les plaisanciers plaident toutefois que la plupart de ces ports de plaisance sont déjà pleins et qu'il y a des listes d'attente partout.

Les propriétaires de bateaux font valoir par ailleurs que les 45 000 résidents de Lachine peuvent déjà profiter de nombreux parcs riverains au sud du boulevard Saint-Joseph. Ils affirment aussi que leur seule présence engendre des retombées économiques d'environ 10 millions de dollars chaque année dans l'économie de l'arrondissement.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !