•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La Division scolaire franco-manitobaine précise ses plans pour la rentrée

Une femme portant un masque bleu sur le visage mesure avec un ruban à mesurer la distance entre deux pupitres dans une salle de classe.

La distanciation physique dans les écoles et le port du masque seront respectés dans les écoles de la DSFM.

Photo : Getty Images / izusek

La Division scolaire franco-manitobaine a fait paraître lundi une version revue de son Guide de la rentrée pour les parents et les gardiens. Elle y précise notamment comment se dérouleront les transports et le port du masque alors que la province a maintenant établi des cadres pour cela.

Le directeur général de la DSFM, Alain Laberge, le reconnaît, le nouveau document ne présente pas énormément de différences avec celui paru le 11 août dernier.

Principalement, ce nouveau guide présente les nouvelles mesures dictées par la province en matière du port du masque et de transport notamment.

Le Ministère nous demande d’appliquer la règle de la Loi scolaire selon laquelle tous les élèves qui habitent à moins de 1,6 kilomètre de l'école doivent marcher pour aller à l’école. C'est quelque chose sur quoi nous tentons de travailler pour voir si nous pouvons amender les choses un petit peu, explique-t-il.

La DSFM finance elle-même, depuis plusieurs années, le ramassage scolaire de ses élèves en dessous du seuil de 1,6 kilomètre de l’école à partir duquel la province commence son financement.

Depuis des années nous avons toujours défrayé pour les élèves qui sont à moins de 1,6 kilomètre, explique Alain Laberge qui justifie ce choix par des raisons de sécurité afin d’assurer une gestion plus stricte des budgets.

La DSFM finance elle-même, depuis plusieurs années, le ramassage scolaire de ses élèves, mais dans le contexte actuel de pandémie, la province lui demande d’éviter des dépenses non nécessaires.

Les masques sont donc aussi obligatoires pour les élèves de la 4e à la 12e année. La DSFM demande ainsi aux parents de se procurer des masques pour leurs enfants.

Le port du masque à la 3e année est aussi permis sans être obligatoire.

Manger dans les salles de classe

Le nouveau guide précise également que les repas seront pris en classe pour les élèves de la maternelle à la 12e année, là où l’ancien guide allait seulement jusqu’à la 8e année.

La DSFM précise également son engagement à l’égard des élèves aux besoins spécifiques.

Pour les élèves qui présentent un état de santé fragile, la DSFM s’assurera, avec l’aide des autorités de santé locales, de mettre en place les mesures nécessaires à un retour sécuritaire. Si ce n’est pas possible, ces élèves auront droit à l’éducation à distance, peut-on ainsi lire dans le document.

Enfin, la DSFM veut rassurer les familles et les élèves avant leur arrivée à l’école. Elle explique aux parents comment vérifier l’éventuelle présence de symptômes chez leurs enfants avant de les envoyer à l’école.

Elle dit aussi comment les enfants devront se comporter dans leur nouvelle réalité de groupes fermés et combien il est important qu'ils respectent les règles d’hygiène, le port du masque et la distanciation.

Alain Laberge ajoute que ce plan est toujours voué à évoluer au gré de la situation sanitaire, mais il assure que la DSFM a un système en place, le personnel qui est en place et qui est prêt à accueillir [les élèves].

Avec des informations d'Amélie David

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !