•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le Groupe de Scieries GDS cesse ses activités sur l'île d'Anticosti

Du bois entassé sur une barge.

Manutention de bois récolté sur Anticosti (archives).

Photo : Radio-Canada

Le Groupe de Scieries GDS, qui faisait la coupe et la récolte de bois sur l’île d’Anticosti depuis 2014, ne poursuivra pas ses activités sur l’île l’an prochain.

Le vice-président en approvisionnement au sein de la compagnie, Steve Leblanc, confirme que cette décision a été prise pour des raisons économiques.

Il explique que le système de tarification actuel ne prend pas en compte les coûts reliés au transport du bois par barge pour sortir les stocks de l’île d’Anticosti.

Le transport par barge, c’est une opération qui n’est pas simple et qui est très dispendieuse. Ça fait quelques années qu’on demande que cette réalité soit prise en compte. Malheureusement, pour l’instant, ça n’a pas fonctionné. Donc, pour nous, on avait déjà pris la décision ce printemps, que [ce serait] la dernière saison pour l’instant.

Selon Steve Leblanc, cette décision n’entraînera pas de mises à pied à court terme au sein de l'entreprise qui œuvre dans la transformation de produits forestiers des régions du Bas-Saint-Laurent et de la Gaspésie.

Pour l’an prochain, on n’entrevoit pas de problèmes en matière d’approvisionnement de bois. Donc, pour le moment, on ne parle pas de ralentissement de production dans nos usines. On a des alternatives pour combler notre départ de l’an prochain, à court terme.

Une citation de :Steve Leblanc, vice-président en approvisionnement chez GDS

GDS s'occupait des activités de coupe de bois pour la société en commandite SOLIFOR, qui est détenue à 100 % par le Fonds de solidarité de la FTQ. Par courriel, Solifor déclare travailler avec tous les intervenants impliqués dans le développement économique du territoire. La société ajoute être  confiante   d’arriver à une solution satisfaisante pour toutes les parties impliquées et a décliné notre demande d’entrevue.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !