•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

20 000 $ de dons en une journée pour la santé mentale des Noirs de Vancouver

Une foule portant un masque lors de la manifestation Black Lives Matter à Vancouver.

La Vancouver Black Therapy and Advocacy Foundation a vu le jour en juin lorsque des manifestants antiracistes sont descendus dans les rues de Vancouver (archives).

Photo : Radio-Canada / Maggie MacPherson

Radio-Canada

La Vancouver Black Therapy and Advocacy Foundation a récolté plus de 20 000 $ le jour de son lancement. Elle vise à offrir des séances de thérapie pour améliorer l’accès aux soins de santé mentale pour les personnes noires vivant dans le Grand Vancouver.

Lorsque Betty Mulat a lancé la Vancouver Black Therapy and Advocacy Foundation en juin, après la vague d'indignation soulevée par la mort de George Floyd aux États-Unis et les soulèvements du mouvement Black Lives Matter, elle ne s'attendait pas à ce que la réaction du public soit aussi forte.

Son objectif initial était de couvrir le coût de 10 séances de thérapie pour 10 personnes. Elle espérait récolter 20 000 $ de dons pour financer ce projet, mais elle a battu cet objectif dès le premier jour.

Jusqu'à présent, Mme Mulat a amassé plus de 160 000 $, et le total continue de grimper. Son nouvel objectif est dix fois plus ambitieux que l'ancien.

Le traumatisme racial est l'une des plus grandes menaces pour la communauté noire, physiquement, mentalement, émotionnellement et spirituellement, a déclaré Mme Mulat sur les ondes de CBC.

Vers une initiative permanente?

Déjà, 25 résidents noirs du Grand Vancouver ont commencé leurs 20 séances de thérapie payées. Betty Mulat affirme qu’une centaine de personnes sont maintenant inscrites sur une liste d'attente.

Initialement lancée sous le nom de Vancouver Black Therapy and Advocacy Fund, Mme Mulat a remplacé le mot fonds dans le titre par fondation et a incorporé l'organisation en tant qu'organisme sans but lucratif en juillet.

Maintenant, nous pouvons effectivement avoir plusieurs cycles d'admission et cela pourrait, espérons-le, grandir et devenir une plateforme permanente de santé mentale et de défense des Noirs à Vancouver, a-t-elle dit.

Le projet est de solliciter une autre série de dons au cours de la nouvelle année, de maintenir et de faire croître un fonds durable. L’argent continuera d'être utilisé pour aider les Noirs à surmonter des obstacles financiers et bureaucratiques pour accéder à du soutien, selon Mme Mulat.

Il n'y a pas beaucoup de choses qui sont pour nous, par nous, a-t-elle dit. C'est vraiment axé sur la guérison des Noirs et la mise en relation des bénéficiaires avec des thérapeutes noirs.

Les bénéficiaires de financement sont sélectionnés sur la base du premier arrivé, premier servi, mais la priorité est donnée aux personnes à faible revenu, aux personnes handicapées et aux membres de la communauté noire qui font partie de la communauté LGBTQ.

Ailleurs sur le web :

Avec les informations de Bridgette Watson

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !