•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Manifestation autochtone à Caledonia : levée des barricades et réouverture des routes

Une pelle mécanique soulève un bloc de béton.

Des manifestants utilisent une pelle mécanique pour soulever de lourds blocs de ciment afin de dégager une barricade en travers de la rue Argyle, juste à l'extérieur de Caledonia. La police dit que toutes les routes sont maintenant rouvertes à la circulation.

Photo : CBC/Dan Taekema

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2020 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Des manifestants de la communauté des Six Nations ont démantelé leurs barricades au cours de la fin de semaine, plus de trois semaines après le début du blocage de deux routes, effectué pour protester contre un chantier de construction immobilier.

La circulation automobile a pu reprendre sur une rampe d’accès à l’autoroute 6 et sur la rue Argyle, près de Caledonia, au sud de Hamilton en Ontario.

Ce sont les manifestants eux-mêmes qui ont commencé jeudi les travaux d'enlèvement des pneus, des blocs de ciment et des véhicules.

Skyler Williams, un porte-parole du groupe qui s’est installé sur le lotissement de McKenzie Meadows il y a plus d'un mois, le surnommant 1492 Land Back Lane, a décrit le déblaiement des routes comme un acte de désescalade.

Conflit lié à une revendication territoriale

Lorsque nous passons tout notre temps à parler de barricades routières, de barrages ferroviaires et de barrages routiers, il ne reste que très peu de temps et d'espace pour pouvoir parler du vrai problème ici, et c'est la terre, a-t-il déclaré.

Certains manifestants continuent d'occuper un camp installé depuis le 19 juillet sur le chantier, qui se situe sur un territoire haudenosaunee non cédé, selon eux.

Les barricades sont apparues le 5 août après que la Police provinciale de l'Ontario (PPO) est entrée dans ce camp et a arrêté plusieurs manifestants dans le projet de construction résidentielle. Des pierres avaient alors été lancées sur des policiers, qui ont répliqué par un tir d’une seule balle en caoutchouc, selon les forces de l’ordre.

La PPO a indiqué que les membres de son équipe de liaison provinciale ont continué de participer à un dialogue significatif, collaboratif et respectueux visant à parvenir à une résolution pacifique, tout en préservant la sécurité et les droits des personnes, a déclaré l’agent Rod LeClair, dans un communiqué de presse.

Mais dans une série de tweets dimanche, des manifestants ont déclaré que la PPO n'avait pas respecté le processus de prise de décision de la communauté et menacé de retirer les barricades.

Ils disent que cette menace les a forcés à donner la priorité à notre sécurité face à la violence policière, ce qui a nui aux membres de la communauté qui ne font pas confiance à la police et craignent davantage de violence.

Négociations à venir entre Ottawa et les Six Nations

Nous continuerons de résister à la violence policière, y compris aux tentatives de perturber les processus décisionnels que notre communauté attend sur des questions aussi importantes, a déclaré Skyler Williams.

Nous sommes ici pour protéger nos terres du développement immobilier pour le bien-être de notre communauté et des générations futures.

Une personne charge la pelle d'un tracteur avec des pneus.

Les manifestants ont commencé le 5 août à bloquer des routes près de Caledonia, en Ontario, et le 20 août à enlever les barricades.

Photo : CBC/Dan Taekema

Le gouvernement fédéral s'est engagé à entamer des négociations sur les problèmes fonciers non résolus liés aux Six Nations, et les manifestants disent qu'ils n'ont pas l'intention de quitter les lieux.

Ces derniers restent sur le site de développement de McKenzie Meadows et le dialogue ouvert se poursuit, a indiqué l’agent LeClair, ajoutant que la police provinciale continuera de surveiller la situation.

Avec les informations de CBC

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !