•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Cinq choses à savoir sur le port du masque obligatoire dans les transports en commun

Une femme porte un masque à l'effigie de la Société des transports de Vancouver, TransLink.

Une femme porte un masque à l'effigie de la Société des transports de Vancouver, TransLink.

Photo : Radio-Canada / Ben Nelms

Radio-Canada

Le masque devient obligatoire à compter de lundi dans tous les transports en commun de la Colombie-Britannique, y compris les traversiers de BC Ferries. Voici ce que les usagers doivent savoir à propos de cette mesure qui vise à freiner la propagation de la COVID-19.

Qu’arrive-t-il si je refuse de porter un masque?

Dans un premier temps, le Service de police des transports en commun du Grand Vancouver compte sensibiliser les usagers à l'importance de la consigne dans la lutte contre la COVID-19, mais des amendes pouvant atteindre 150 $ seront remises plus tard à ceux et celles qui refusent de se plier au règlement.

Ce n'est plus une demande, il faut porter un masque, explique le porte-parole de la Société des transports de Vancouver, TransLink, Ben Murphy.

Des usagers du transport en commun portent un masque.

Une enquête interne de TransLink indique que seuls 40 % de ses usagers portent un masque.

Photo : Radio-Canada / Ben Nelms

Qui peut être exempté du port du masque?

Les enfants de moins de 5 ans et toute personne qui ne peut porter un couvre-visage en raison d'un problème de santé en sont exemptés.

Ces derniers pourront se prémunir d'une carte indiquant qu'ils en sont dispensés.

Pour les usagers du réseau de transport Translink, les cartes seront offerts dans les centres de service à la clientèle Compass des stations Stadium-Chinatown et Waterfront.

Qu’arrive-t-il si j’ai oublié mon masque?

Afin de s'assurer que chaque usager puisse porter un couvre-visage, plus de 20 000 masques réutilisables seront distribués à travers le réseau au cours des semaines à venir, dit Ben Murphy.

Des affiches rappelant la nouvelle réglementation seront installées dans les différentes stations.

Le traversier vogue devant des monts couverts de conifères et des montagnes enneigées.

La mesure est en vigueur dans les autobus, seabus et SkyTrain de TransLink et de BC Transit, ainsi que sur les traversiers de BC Ferries.

Photo : La Presse canadienne / Jonathan Hayward

Jusqu’à quand la mesure sera-t-elle en vigueur?

L'obligation de porter un masque dans les transports en commun entre en vigueur le lundi 24 août et restera en vigueur jusqu'à nouvel ordre.

Pourquoi le port du masque est-il obligatoire?

Cette étape est essentielle pour assurer la confiance des clients dans les transports en commun, au moment où l’économie de la Colombie-Britannique est relancée et où de plus en plus de gens se déplacent dans la région, affirme TransLink dans un communiqué.

Selon le transporteur public, seuls 40 % des navetteurs portent actuellement des masques lorsqu'ils utilisent les transports en commun.

Notre dossier COVID-19 : ce qu'il faut savoir

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !