•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Lab-École à Gatineau : l’école Pierre Elliott Trudeau plus grande et plus lumineuse

Le dessin montre des enfants installés sur différentes marches, des gradins donnant sur d'imposantes baies vitrées.

D'imposants gradins en bois permettront aux élèves de l'École Pierre Elliott Trudeau de profiter de la lumière naturelle.

Photo : Gracieuseté/DMA Architectes

Radio-Canada

Les élèves de l’école primaire Pierre Elliott Trudeau, à Gatineau, fréquenteront un établissement plus spacieux et plus lumineux. Les plans pour les Lab-École, dont fait partie l’établissement anglophone du secteur de Hull, ont été dévoilés lundi.

La maquette montre l'école entourée de quelques arbres.

L'École Pierre Elliott Trudeau redessinée est ouverte sur l'extérieur avec des façades vitrées.

Photo : Lac-École

Le dévoilement des firmes retenues avait été retardé en mars, en raison de la COVID-19. De son côté, l'inauguration, prévue pour la rentrée 2022, est repoussée d'un an, en septembre 2023, selon le directeur des ressources matérielles, de la technologie et du transport scolaire de la Commission scolaire Western Québec (CSWQ), Pascal Proulx.

Ce report d’un an s’explique en raison de travaux majeurs que doit mener la Ville de Gatineau dans le même secteur. Ainsi, ces travaux devront être coordonnés avec la construction du Lab-École, explique M. Proulx.

De plus, l’établissement scolaire restera ouvert pour la durée du chantier. Durant les travaux, l’école va continuer de fonctionner. Il y a un gros effort logistique qu’on doit mettre en place, souligne le directeur.

Si tout se déroule comme prévu, M. Proulx a bon espoir que la rentrée scolaire 2023-2024 se fera dans le Lab-École.


Le jury a retenu pour le projet de Gatineau la firme DMA Architectes parmi les quatre finalistes. L’entreprise a proposé de décloisonner l’espace et d’intégrer la nature, avec notamment une cour intérieure et de larges baies vitrées.

On va se sentir à l'extérieur lorsqu’on est à l'intérieur, à l’intérieur lorsqu'on est à l’extérieur. Ça va être bon pour les élèves, pour les enseignants, pour les employés, pour la communauté, se réjouit M. Proulx. Donc, ça fait vraiment un tout. C’est un projet qui est complet, clé en main.

On souhaite que les élèves bougent davantage, qu’ils développent leur curiosité et qu’ils soient sensibilisés aux enjeux environnementaux. Les enfants auront notamment accès à un jardin potager composé d’espèces indigènes, reliant la serre à la cuisine.

La maquette montre des enfants installés sur des bancs de béton et jouant sur des installations.

Les élèves de l'École Pierre Elliott Trudeau pourront profiter d'une cour intérieure.

Photo : Gracieuseté/DMA Architectes

Le bois est omniprésent, tant pour créer des espaces plus intimes dans les classes que pour les murs donnant sur la cour intérieure. L’avantage d’une cour intérieure comme ça, c’est qu’on est à l’abri des vents. On est à l’abri aussi des bruits, parce qu’on se retrouve ici, en ville, à Gatineau, souligne l’un des pilotes du projet, l’architecte Pierre Thibault.

Même les panneaux métalliques perforés de la façade principale s'inspirent de la texture des feuilles et de la canopée des arbres.


Les cultures autochtones s’intègrent également aux plans, environ 30 % des élèves étant issus de ces communautés. Une salle culturelle est ainsi prévue pour permettre de refléter l’esprit des Premières Nations et d’enseigner aux élèves les techniques autochtones ancestrales, précise-t-on.

Des enfants regardent vers un mur fenestré sur lequel poussent des plantes.

Une vue sur la bibliothèque et la serre de l'École Pierre Elliott Trudeau

Photo : Gracieuseté/DMA Architectes

La salle à manger est de son côté liée à la cuisine, en partie ouverte, pour stimuler l’intérêt des enfants à l'égard de leur alimentation. Selon le chef et homme d’affaires Ricardo Larrivée, il faut que cet établissement-là devienne le cœur d’une communauté, que ça appartienne à la communauté.

Le gymnase est quant à lui agrandi pour créer un bloc sportif ouvert sur l’extérieur. Quand on regardait les gymnases construits dans les dernières années, le problème qu’on avait, c’est qu’on avait beaucoup de bruit. […] La luminosité aussi dans les gymnases et l’espace de rangement qu’il manquait, souligne pour sa part le promoteur de l’activité physique Pierre Lavoie.

Huit classes supplémentaires viendront répondre aux besoins d’agrandissement de l’école primaire anglophone Pierre Elliott Trudeau, pour un total de 34 classes (8 de niveau préscolaire et 26 de niveau primaire). La superficie de l’établissement sera agrandie de 2453 mètres carrés.

Le projet de rénovation de la CSWQ reçoit 14,9 millions de dollars du ministère de l’Éducation et de l’Enseignement supérieur.

Vision extérieure d'hiver du bâtiment aux allures modernes.

Une vue de la façade principale de l'École Pierre Elliott Trudeau, le projet Lab-École de Gatineau.

Photo : Gracieuseté/DMA Architectes


Les travaux prévus permettront par ailleurs d'économiser de l'énergie, en réduisant la consommation de gaz et en favorisant les énergies renouvelables. Les plans prévoient ainsi une ventilation naturelle et une maximisation de l'éclairage naturel.

L'École Pierre Elliott Trudeau est l'un des six projets retenus par Québec dans le cadre du programme Lab-École, piloté par l'architecte Pierre Thibault, le chef et homme d'affaires Ricardo Larrivée et Pierre Lavoie, promoteur de l'activité physique. L'objectif est de penser à de nouvelles façons de concevoir l'école du futur.

Avec les informations de Claudine Richard

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !