•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le service de vidéoconférence Zoom est rétabli, après une panne majeure

Une main tenant un téléphone avec l’application Zoom à l'écran.

Zoom, une application de vidéoconférence

Photo : Radio-Canada / Michel Aspirot

Radio-Canada

Le service de vidéoconférence Zoom éprouvait des problèmes ce matin, alors que plusieurs internautes étaient incapables de se connecter à leur compte ou de joindre des conférences.

Le site Down Detector signalait ce matin plusieurs problèmes avec Zoom (Nouvelle fenêtre), et ce, un peu partout sur la planète. La côte est des États-Unis et certaines parties de l'Europe semblaient particulièrement touchées, mais on observait également une concentration de signalements à Montréal, à Toronto et à Ottawa.

De son côté, la page mentionnant l'état des services de Zoom rapportait également des difficultés, mais seulement avec les réunions Zoom et les webinaires vidéo.

Les problèmes touchaient autant les versions mobiles de Zoom que sa version pour ordinateurs.

Cette panne a perturbé le début de semaine de nombreuses personnes, avec plus de 300 millions de membres qui participent à des réunions Zoom chaque jour, à un moment où les vidéoconférences sont devenues un aspect important du télétravail en contexte de pandémie, sans compter qu'une grande portion des étudiants et étudiantes commençaient cette semaine leur session d'automne en ligne et étaient incapables d'accéder à leurs cours.

Le PDG et fondateur de l'entreprise, Eric S. Yuan, a affirmé dans un tweet que le service était maintenant rétabli : Aujourd'hui, Zoom a connu une interruption de services qui a touché une partie de notre clientèle [...]. J'en suis personnellement désolé, et nous allons faire de notre mieux pour que cela ne se reproduise pas.

Avec les informations de The Verge

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !