•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Lab-École de Rimouski : concept dévoilé et ouverture repoussée

Maquette d'un bâtiment entouré d'arbres en papier.

La conception du projet est l’œuvre conjointe des firmes Lapointe Magne et associés (LMA) et L’OEUF.

Photo : Lapointe Magne et associés + L’OEUF

Michaële Perron-Langlais

Le projet retenu pour le Lab-École de Rimouski a été dévoilé lundi matin, mais les élèves devront attendre un an de plus que prévu avant de faire leur entrée dans cette nouvelle école primaire. La première rentrée scolaire devrait y avoir lieu en août 2023.

L'établissement devait ouvrir ses portes lors de la rentrée 2022, mais la pandémie a bousculé les plans, selon la directrice générale du Centre de services scolaire des Phares, Madeleine Dugas.

Nous avions un échéancier très, très, très serré et avec tout ce qu’on connaît présentement, les réunions, les délais de réponses, ça a retardé l’échéancier de quelques mois, explique-t-elle en entrevue à l'émission Info-réveil.

Comme nous ne voulons pas ouvrir l’école en milieu d’année, ce qui peut être néfaste à la réussite des élèves, notre nouvelle école va ouvrir en août 2023.

Une citation de :Madeleine Dugas, directrice générale du Centre de services scolaire des Phares

L’école sera construite à l'angle des rues Anne-Hébert et Léonidas et sera accessible en priorité aux élèves du quartier.

Une vision ludique de l’école

Les concepts architecturaux sélectionnés pour les six projets de Lab-École de la province ont été dévoilés lundi.

À Rimouski, la conception de l’établissement scolaire sera l’œuvre des firmes d’architectes Lapointe Magne et associés et L’OEUF, dont le projet a remporté le concours Imaginons l’école de demain ensemble.

Dessin d'une école devant laquelle joue des enfants.

Le concept se nomme « Mon école buissonnière ».

Photo : Lapointe Magne et associés + L’OEUF

L’architecte Jennifer Benis, chargée de projet pour le Lab-École de Rimouski chez L’OEUF, affirme que le consortium a voulu offrir la meilleure école du monde aux enfants du quartier, mais aussi à leurs parents et au personnel de l’établissement.

Elle raconte qu’elle et ses collègues ont été grandement inspirés par le site où sera construite la future école. Le concept, c’est comme si cette école avait poussé à l’orée de la forêt, au milieu de ce champ incroyable, dit-elle.

Je crois que ce dont on est le plus fiers, c’est vraiment cette intime connexion au paysage, poursuit l’architecte. Peu importe où vous vous trouverez dans l’école, vous êtes connectés au paysage existant : la forêt au nord et ce merveilleux champ au sud. L’idée, c’était d’avoir l’impression d’être à l’extérieur tout le temps et de profiter de la nature pendant les quatre saisons de l’année.

Dessin d'enfants qui jouent dehors en hiver.

Les architectes ont voulu proposer un projet qui permet de profiter de la nature tout au long de l'année.

Photo : Lapointe Magne et associés + L’OEUF

La directrice du Centre de services scolaire des Phares indique que c’est d’ailleurs un des éléments qui l’ont séduite dans le projet. On y voyait une vision ludique de l’école, souligne Madeleine Dugas. Les liens qu’ils ont faits entre l’intérieur et l’extérieur, et avec les espaces communs, c’est vraiment un cadre de vie qui va être accueillant, dans lequel les enfants vont pouvoir se créer des souvenirs incroyables.

Dessin d'enfants qui circulent dans le couloir d'une école.

La nouvelle école accueillera des élèves de niveaux préscolaire et primaire.

Photo : Lapointe Magne et associés + L’OEUF

Le projet bénéficie d’une contribution financière du ministère de l’Éducation et de 25 millions dollars. Il comprendra 25 classes de niveaux préscolaire et primaire, incluant des classes de maternelle 4 ans.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !