•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La taille des saumons se réduit en Alaska

saumons kéta

Des saumons kéta dans le fleuve Yukon

Photo : Yukon River Panel

Philippe Moulier

Une nouvelle étude qui s’est penchée sur plus de 60 ans de données confirme ce que les pêcheurs du Yukon savent déjà, c'est-à-dire que la taille des saumons qu’ils capturent s'est fortement réduite au fil des ans.

Des biologistes venant notamment de l’Université de l’Alaska et de l’Université de la Californie ont analysé les données de 12,5 millions de saumons remontant les fleuves de l’Alaska de 1957 à 2018.

Leur étude publiée dans Nature communications (Nouvelle fenêtre) (en anglais) constate que les saumons quinnat, sockeye, coho et kéta ont changé de taille aussi bien dans les forêts pluviales tempérées de l'Alaska que dans les écosystèmes de l’Arctique de cet État américain.

La longueur du saumon quinnat, par exemple, a été réduite en moyenne de 8 % après 2010 par rapport à avant 1990. Ce constat est le même pour le coho (- 3,3 %), le kéta (- 2,4 %) et le sockeye (- 2,1 %).

Les seules variables dont nous avons des preuves concluantes sont liées au climat et à la compétition avec le saumon rose, affirme un coauteur de l’étude, Peter Westley de l’Université de l’Alaska. Elles semblent associées aux changements de taille et à l'âge.

D’après lui, les saumons quinnat qui reviennent frayer sont âgés de 3 à 5 ans. Auparavant, ils restaient de six à sept ans dans l’océan Pacifique. Il faut cependant, dit M. Westley, davantage de recherche pour comprendre pourquoi ces saumons arrivent plus tôt à maturation.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !