•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Un groupe de conservation espère le retour du saumon kéta dans un ruisseau de Victoria

Deux hommes les pieds dans une partie peu profonde du ruisseau.

Des saumons ont été apperçu pour la dernière fois dans Bowker Creek en 1914.

Photo : Derek Shrubsole/@djshrubsole/Twitter

Radio-Canada

Un groupe local de conservation effectue des analyses d’eau à Bowker Creek dans la région de Victoria dans l’espoir de ramener une population de saumon dans le ruisseau.

Des saumons se trouvaient dans ce cours d’eau au début du siècle, mais le poisson y a été vu pour la dernière fois vers 1914.

Gerald Harris, chef de projet avec le groupe de conservation Friends of Bowker Creek, pense que leur disparition a coïncidé avec le moment où le district d’Oak Bay a mis le ruisseau dans un long ponceau pour pouvoir utiliser une partie de l’espace comme décharge.

C’est devenu le dépotoir de la ville pendant plusieurs années. Quand l’espace a été rempli, c’est devenu le parc Fireman’s. Maintenant, le ruisseau coule dans un long ponceau de deux blocs sous le parc, mentionne-t-il.

Au cours de la dernière décennie, des travaux ont été menés pour restaurer le bassin versant et le ruisseau Bowker.

Gerald Harris indique que son groupe cherche maintenant activement à voir si le cours d’eau pourrait accueillir à nouveau des saumons.

Une femme est dans le ruisseau. L'eau lui va jusqu'à la taille. Elle tient dans sa main droite un ruban à mesurer qui est plongé dans l'eau.

Le ruisseau doit avoir une bonne qualité de son eau, un niveau d'oxygène adéquat et la température approprié pour être viable pour le saumon kéta.

Photo : Derek Shrubsole/@djshrubsole/Twitter

Pêches et Océans Canada est très heureux de fournir des oeufs et de soutenir un projet comme celui-ci si nous pouvons démontrer quelques facteurs qui donnent au cours d’eau une viabilité minimale pour le saumon kéta, se réjouit-il.

Le groupe teste la qualité de l’eau, son niveau d’oxygène et sa température pour déterminer si le ruisseau est viable pour le saumon.

Une fois l’évaluation terminée, ils soumettront leurs conclusions à Pêches et Océans Canada qui prendre ensuite une décision concernant le retour du poisson dans le cours d’eau.

Une partie de Bowker Creek.

Bowker Creek fait son chemin à travers Oak Bay, Victoria et Saanich.

Photo : Derek Shrubsole/@djshrubsole/Twitter

Si tout se passe comme le groupe le désire, il sera prêt à introduire des oeufs de saumon kéta durant l’hiver 2021-2022.

Ils sortiraient au printemps 2022 et il faudrait trois ans avant que certains reviennent, explique Gerald Harris.

Avec les informations de l’émission All Points West

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !