•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La naissance en direct d’un panda au zoo de Washington sème l’émoi en ligne

Un enclos d'un panda femelle.

Le panda Mei Xiang a donné naissance vendredi au Zoo de Washington.

Photo : Associated Press

Associated Press

Le bébé d'un panda géant est en train de déclencher une nouvelle pandémie : celle de la panda-manie. Les responsables du zoo national de Washington ont déclaré que le trafic sur sa page de diffusion en direct pour ses animaux a augmenté de quelque 1200 % au cours de la dernière semaine.

Je suis presque sûr que nous avons brisé Internet, hier soir.

Steve Monfort, directeur du zoo de Washington

Le flux d'internautes sur la Panda Cam – qui diffuse des images en direct de l’enclos de Mei Xiang, un panda femelle du zoo de Washington – a explosé depuis l’annonce de la grossesse de cet animal. Et depuis que Mei Xiang a accouché, vendredi soir, les responsables du zoo ont déclaré travailler encore à renforcer les capacités de son site web de diffusion en continu, qui éprouve toujours des difficultés.

Tout le monde est renversé, a déclaré la directrice adjointe Brandie Smith, ancienne conservatrice des pandas géants au zoo, qui a supervisé de nombreuses naissances.

Quand nous avons un bébé panda géant, le monde entier fait la fête.

Brandie Smith

Bien que le moment de la naissance (18 h 35) ait été masqué, les internautes pouvaient tout de même entendre les cris bien robustes du petit animal. L’imposante maman panda a immédiatement pris le bébé dans ses bras pour le bercer.

Nous pouvons dire que le petit se porte bien grâce à ses vocalises et au comportement de la mère.

Brandie Smith

Le personnel du zoo reste prêt à intervenir, mais Mei Xiang, qui a élevé trois petits jusqu'à l'âge adulte, sait exactement ce qu'elle fait, selon le directeur adjoint du zoo.

Pour l'instant, le personnel de l’établissement laisse le duo partager un peu de temps en privé. Mei Xiang restera avec son bébé dans un petit enclos intérieur où elle a construit un modeste nid. Pendant environ une semaine, la nouvelle mère ne quittera pas le chevet du petit panda, ni même pour manger ou pour boire.

Le petit, qui ne sera pas nommé pour 100 premiers jours (conformément à la tradition), restera dans la tanière pendant les premiers mois de sa vie. S’il est rose et chauve et a la taille d’un bâton de beurre, les marques distinctives de l’espèce, soit la fourrure noire et blanche, viendront plus tard.

Pendant ce temps, Tian Tian, le père, semble parfaitement inconscient de l'événement, lui qui se roulait dans son enclos extérieur, samedi matin. Les pandas géants sont presque entièrement solitaires et, dans la nature, il serait normal que Tian Tian ne rencontre jamais sa progéniture.

Le mâle n'a pas vraiment de rôle à jouer dans les soins du bébé, a déclaré Steve Monfort. Il est probablement plus intéressé par ce qu'il y a pour déjeuner ce matin, ajoute-t-il.

Une naissance hors de l'ordinaire

Mei Xiang a été inséminée artificiellement au printemps, peu après la fermeture du zoo, le 14 mars dernier, en raison de la pandémie de COVID-19. En temps normal, une combinaison de sperme congelé et de sperme frais extrait de Tian Tian aurait été utilisée. Or, afin de minimiser le nombre de procédures médicales rapprochées, les responsables du zoo n'ont utilisé que de la semence congelée.

Deux pandas l'un sur l'autre jouent dans la neige en pleine nature.

Mei Xiang, à gauche, et Bao Bao s'amusent dans la neige au zoo de Washington en 2015.

Photo : Reuters / Gary Cameron

C’est la première fois qu’une procédure du genre se révèle un succès aux États-Unis. À 22 ans, Mei Xiang devient le plus vieux panda femelle géant à donner naissance au pays. En Chine, un animal semblable de 23 ans a déjà réussi cet exploit.

Bien que le zoo national de Washington ait rouvert ses portes le 24 juillet dernier, la section intérieure de la maison du panda demeure fermée. La caméra du panda est la seule façon de voir le petit.

Les responsables du zoo s'attendent à un intérêt sans précédent pour leur caméra en direct, surtout en ces temps particuliers où la population attend désespérément de bonnes nouvelles.

Quelque chose comme cela est une sorte de miracle pour nous. Cela remonte le moral de mon équipe et du monde entier.

Steve Monfort

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !