•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Biden n'exclut pas de « fermer » les États-Unis pour freiner la pandémie

Le candidat démocrate à la présidentielle américaine Joe Biden et sa colistière Kamala Harris.

Le candidat démocrate à la présidentielle américaine Joe Biden et sa colistière Kamala Harris.

Photo : AFP / Olivier Douliery

Le candidat démocrate Joe Biden a déclaré – dans une interview exclusive accordée à ABC News  qu'à titre de président, il fermerait le pays pour arrêter la propagation du COVID-19, si cette décision lui était recommandée par des scientifiques.

Je fermerai [le pays], j'écouterai les scientifiques, a déclaré Biden à David Muir, d'ABC News, dans un extrait diffusé vendredi.

Je serais prêt à faire ce qu'il faut pour sauver des vies, parce que nous ne pouvons pas faire avancer le pays tant que nous ne contrôlons pas le virus.

Joe Biden

Selon lui, la nation américaine ne peut pas commencer à se rétablir économiquement tant que le virus et l'urgence de santé publique ne sont pas maîtrisés.

Il s'agit là du défaut fondamental de la réponse de l'administration Trump face à cette pandémie, explique Biden. Pour que le pays continue de fonctionner et de bouger, que l’économie continue de croître et que les gens travaillent, il faut régler le problème, faire face au virus.

Dans son discours lors de l'investiture démocrate, l'aspirant président a promis de s'atteler en premier lieu à la gestion de la pandémie.

Je comprends une chose que ce président ne comprend pas. Nous ne pourrons jamais remettre notre économie sur les rails, nous ne pourrons jamais ramener nos enfants à l'école en toute sécurité, nous ne retrouverons jamais nos vies tant que nous n'aurons pas maîtrisé ce virus, a-t-il affirmé.

Les données chiffrées lui avaient d'ailleurs servi de levier pour dégainer ses critiques contre l'actuel président : Cinq millions d'Américains contaminés, plus de 170 000 décès, plus de 50 millions de demandes de chômage et 10 millions de citoyens qui perdront leur assurance maladie dans l'année, a-t-il énuméré.

À quelques heures de sa prise de parole, Biden avait déjà donné le ton de la soirée sur Twitter : Donald Trump n’est pas responsable de la COVID-19, mais il l’est pleinement dans l’échec de la réponse nationale.

Le président actuel et les membres de son administration ont d'ailleurs fermement insisté sur le fait qu'une nouvelle fermeture du pays ne ferait que nuire à l'économie.

Nous ne fermerons pas le pays à nouveau. Nous n'aurons pas à le faire, avait déclaré M. Trump en juin lors d'une interview sur Fox News.

Cet entretien conjoint, qui sera diffusé en intégralité dimanche, est le premier de Joe Biden aux côtés de sa colistière Kamala Harris depuis qu'ils sont officiellement candidats démocrates à la présidence et à la vice-présidence des États-Unis.

Avec les informations de ABC News et USA Today

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !