•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Israël a bombardé des sites du Hamas à Gaza après un tir de roquette

Des chars, un véhicule blindé et des soldats.

Des soldats de l'infanterie israélienne se rassemblent à côté de chars et d'un véhicule blindé de transport de troupes, près de la frontière israélienne avec la bande de Gaza.

Photo : AFP / Menahem Kahana

Agence France-Presse

Des chars israéliens ont bombardé samedi matin des positions militaires du Hamas dans la bande de Gaza, quelques heures après le tir d'une roquette depuis l'enclave palestinienne vers le sud de l'Etat hébreu, ont indiqué des sources concordantes.

Selon un communiqué de l'armée israélienne, des chars ont pris pour cible des positions militaires du Hamas dans le sud de la bande de Gaza, en représailles du tir effectué vendredi soir.

Cette roquette, qui a activé les sirènes d'alerte dans le sud d'Israël, a été interceptée par le système de défense aérienne Dôme de fer, a indiqué l'armée dans un communiqué vendredi soir. Elle n'a provoqué aucun dégât.

Selon des sources sécuritaires à Gaza, les bombardements opérés de bonne heure samedi visaient des postes d'observation du Hamas [mouvement islamiste armé au pouvoir depuis 2007 dans la bande de Gaza] à l'est de Rafah et à l'est de Khan Younès, et n'ont pas fait de blessé.

Israël bombarde Gaza quasi quotidiennement depuis le 6 août, après le lancement de nombreux ballons incendiaires et tirs de roquettes depuis le territoire palestinien au-dessus de la frontière.

L'aviation israélienne a procédé à plusieurs raids dans la nuit de jeudi à vendredi sur des sites du Hamas à Gaza à la suite du tir de douze roquettes depuis l'enclave, dont neuf ont été interceptées par le bouclier antimissile, a-t-elle expliqué,

Il s'agissait du plus grand nombre de roquettes dirigées en une journée vers Israël depuis le début des échanges de tirs il y a deux semaines.

Les avions israéliens avaient notamment visé un site de fabrication de roquettes et une infrastructure souterraine.

Les ballons incendiaires sont à l'origine de dizaines de feux en Israël, réduisant en cendres des cultures et des broussailles.

Ces nouvelles hostilités surviennent après la visite cette semaine à Gaza et en Israël d'une délégation égyptienne. Ce pays voisin a joué les intermédiaires en 2019 avec les Nations unies et le Qatar pour favoriser une trêve entre le Hamas et Israël, des ennemis jurés qui se sont livré trois guerres depuis 2008.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !