•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Votre enfant a le nez qui coule? Gardez-le à la maison, recommande la Dre Etches

Vera Etches est la médecin-chef de Santé publique Ottawa.

La médecin en chef de Santé publique Ottawa, la Dre Vera Etches (archives).

Photo : Radio-Canada / Matthew Kupfer/CBC

Radio-Canada

Les parents devraient garder leur enfant à la maison au premier signe de maladie, même un simple nez qui coule, selon la médecin en chef de Santé publique Ottawa (SPO), Dre Vera Etches.

Il faut prendre toutes les précautions nécessaires pour garder la COVID-19 loin de nos écoles, et ça veut dire que oui, si votre nez coule, restez chez vous, a lancé la Dre Etches au micro d’Ottawa Morning sur les ondes de CBC.

Elle a pressé les Ottaviens à se faire tester dès l’apparition du moindre symptôme de COVID-19 et à ne pas retourner à l’école ou au travail jusqu’à ce que les résultats soient connus ou que les symptômes s’estompent.

Même si ce n’est pas la COVID-19, il y aura quand même beaucoup de problèmes si d’autres personnes attrapent un virus et qu’elles doivent ensuite passer un test elles-mêmes. C’est mieux de simplement rester à la maison, peu importe la maladie, a-t-elle fait valoir.

La vigilance des infirmières scolaires

La médecin a également expliqué que la santé publique recrute présentement 36 infirmières pour travailler dans les écoles. Certaines sont d’ailleurs déjà à l’œuvre, car quelques écoles d’Ottawa ont rouvert leurs portes cette semaine.

Chaque infirmière sera responsable d’une grappe d’écoles élémentaires, de même qu’une école secondaire avoisinante.

Un collant sur lequel il est écrit « SVP attendre ici » est visible dans un couloir.

De nombreuses indications pour assurer la distanciation sociale ont fait leur apparition sur les planchers de l'école élémentaire Jonathan-Pitre.

Photo : Radio-Canada / Francis Ferland

Elles s’assurent que les meilleures pratiques pour prévenir la transmission de la COVID-19 sont bien appliquées, a souligné la Dre Etches.

Les infirmières vont aussi avoir un rôle clé dans les enquêtes épidémiologiques si quelqu’un est absent. Elles agiront comme personne de référence pour les cas positifs dans les écoles.

Si on sait qu’il y a un cas confirmé de COVID-19 chez un enfant, elles vont nous aider à répondre à nos questions et à faire les suivis auprès des contacts rapprochés de la personne atteinte, a-t-elle noté.

La Dre Etches a aussi précisé qu’une éclosion ne sera déclarée dans une école que si elle compte deux cas qui sont liés l’un à l’autre.

Avec les informations de CBC

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !